Publicité
13 janvier 2017 - 06:33

Ardeurs refroidies pour l’accueil de réfugiés à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Si Rimouski est devenue le 11 janvier la 14e ville d’accueil des personnes immigrantes et réfugiées prises en charge par l’État, les démarches de Rivière-du-Loup sont pour l’instant sur la glace, en vue de 2017.

L’intérêt de Rimouski pour devenir une terre d’accueil ne s’est pas essoufflé, et la Ville a ainsi obtenu son titre officiel de la part du ministère. Les ardeurs de Rivière-du-Loup se sont toutefois amenuisés au fil du temps, malgré une ouverture certaine. Cette dernière se dit cependant  toujours intéressée à accueillir immigrants et réfugiés. «La priorité a été mise ailleurs, mais nous avons toujours l’intention de nous impliquer, en lien avec le milieu communautaire également», a précisé le directeur des communications de la Ville de Rivière-du-Loup, David Lemelin.

Une entente existante avec l'organisme Accueil et Intégration B.S.L de Rimouski., partenaire du ministère sera bonifiée de 349 113 $ pour permettre le soutien nécessaire à l'installation et à l'intégration de 200 personnes réfugiées prises en charge par l'État entre janvier 2017 et juin 2019.

Rimouski s'ajoute ainsi à la liste des villes de destination des personnes réfugiées prises en charge par l'État qui comprenait déjà Montréal, Québec, Laval, Longueuil-Brossard, Trois-Rivières, Saint-Hyacinthe, Drummondville, Victoriaville, Joliette, Gatineau, Sherbrooke, Saint-Jérôme et Granby.

Les cinq principaux pays de naissance de la population immigrée présente dans l'agglomération de Rimouski sont la France (25 %), la Chine (6,4 %), le Mexique et le Gabon (4,7 % chacun) ainsi que la Belgique (4,1 %). En date du 31 décembre 2016, 7 431 personnes réfugiées syriennes ont été accueillies en sol québécois, dépassant ainsi l'objectif du Québec d'accueillir au total 7 300 personnes en 2015 et en 2016.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Jamais facile à Rivière-du-Loup avec notre maire. Encore une fois Rimouski sont plus pro-actif que nous.

    Immigrant - 2017-01-13 09:34