Publicité
5 janvier 2017 - 06:54 | Mis à jour : 08:50

Importante hausse de l’achalandage sur le NM Trans-Saint-Laurent

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La Traverse Rivière-du-Loup Saint-Siméon a terminé ses opérations, ce mardi 3 janvier, avec un bilan plus que positif. Selon les données préliminaires, l’administration a été témoin, au cours des derniers mois, d’une hausse considérable de son achalandage. 

Ainsi, environ 136 000 personnes auraient pris le traversier cette année, comparativement à 128 000 l’an dernier. Il s’agit d’une hausse de 6,5 %. À la même date en 2016, on avait constaté une légère baisse d’environ 5000 passagers. 

«C’est une super belle saison, au-delà de nos attentes. L’objectif premier était d’arrêter la décroissance de 2-3 % remarquée depuis quelques années. Non seulement cela a été fait, nous avons également connu une hausse tous les mois. C’est fantastique», a confié le directeur général de la Traverse, Serge-Martin Denis. 

L’hiver dernier, pendant la saison morte, l’administration s’était donné le défi de faire «redécouvrir le fleuve aux gens de la place» et de créer un sentiment d’appartenance envers le service. Force est maintenant de constater que les ajouts faits à l’offre de service, combinés à la baisse du dollar canadien, lui auront permis d’atteindre ses cibles. 

Ce sont donc des voyageurs québécois, mais aussi en provenance des provinces maritimes qui ont le plus profité de la traverse ces derniers mois. La visite de la clientèle européenne et internationale, elle, s’est stabilisée. «Cette réussite, on la doit à notre monde finalement.»

Seule ombre au tableau : le nombre de camions accueillis par le NM Trans-Saint-Laurent a été en baisse, comparativement au nombre de voitures qui a été en hausse. «C’est là où le bât blesse. On va se pencher sur le sujet dans les prochains mois. On veut ramener cette clientèle avec nous.»

PAUSE HIVERNALE

Le NM Trans-Saint-Laurent passera maintenant l’hiver au Port de Québec. Avant la prochaine saison, qui débutera le 13 avril, il subira une mise à niveau et il sera entretenu. Les travaux s’attarderont notamment aux boites d’engrenage et aux moteurs principaux. 

La prochaine cale sèche est prévue pour l’an prochain. 

 

 

Publicité

Commentez cet article