Publicité
20 décembre 2016 - 06:39 | Mis à jour : 10:40

La Ville de Rivière-du-Loup accueille les représentants du ministère

Info Dimanche

Par Info Dimanche, web@infodimanche.com

La Ville de Rivière-du-Loup a rencontré les représentants du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT), afin de préparer la vérification qui sera réalisée au début de l’année prochaine.

Il est d’ores et déjà convenu que l’exercice pourrait durer quelques mois. La Ville a assuré l’équipe du ministère de sa pleine et entière collaboration. Conformément à la consigne du ministère, il est à noter qu’aucun commentaire ne sera formulé, tant et aussi longtemps que durera la vérification. La Ville sera en mesure de s’exprimer à la toute fin du processus, lors de la publication du rapport par le ministère.

À noter que le MAMOT a pris la décision d’enquêter à la suite des propos du maire Gaétan Gamache sur le processus relatif à l’attribution des contrats.

Le 7 décembre, en entrevue au réseau TVA, M. Gamache avait commenté la hausse du plafond à 100 000 $ pour l’obligation de procéder à un appel d’offres dans le cadre du projet de loi 122. «C'est demandé depuis très longtemps, pour être capable de travailler plus facilement, d'avoir un montant plus élevé parce qu'à 25 000$, ça nous amenait à couper les projets en quatre petits dossiers», avait-il dit. Une déclaration qu’il a par la suite rapidement rectifiée, notamment lors d’un appel téléphonique avec Info Dimanche et par la voie d’un communiqué.

«La Ville de Rivière-du-Loup n’a jamais fait de fractionnement. Je me suis mal exprimé, c’est mon erreur», avait-il alors répondu, soulignant que le Service du greffe et des affaires juridiques veille constamment à ce que chacun des services concernés par l’adjudication des contrats et le conseil respectent intégralement les exigences de la loi.

Publicité

Commentez cet article