Publicité
28 octobre 2016 - 06:04

Simulation d’explosion et d’incendie dans les Basques

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Le lundi 17 octobre dernier, une grande première a eu lieu dans les Basques. Tous les services de sécurité incendie de la MRC ont joint leurs efforts dans une simulation visant a mettre à l’épreuve le protocole de commandement, incluant le nouveau système FOCUS.

Le synopsis se voulait simple, l’alimentation en propane vient d’exploser à la cafétéria de l’École secondaire de Trois-Pistoles blessant plusieurs personnes et provoquant du même coup un incendie de structure se propageant à la bibliothèque. Simple, mais...l’intervention comportait de nombreux volets et autant de pièges pour les pompiers.

«C’est ce qu’on voulait mettre à l’épreuve. Voir ce qu’on fait de bien en intervention et en coordination interservices, mais surtout, tester ce qui pouvait être perfectible, l’identifier sur place, le corriger, reprendre la simulation et le valider tout de suite sur le terrain», raconte le directeur de la caserne 51 de Trois-Pistoles, Pascal Rousseau.

Au total, 48 pompiers de toutes les casernes de la MRC des Basques ont été mis à contribution de même que 22 élèves et parents afin de jouer les victimes. Des étudiants en Soins préhospitaliers d’urgence  du Cégep de Rivière-du-Loup ont aussi été mis à contribution. Aux dires même des pompiers, l’effet recherché en terme de réalisme a été atteint.

«Ça  criait, les jeunes avaient renversé les tables et les chaises, on s’accrochait partout comme ç’aurait été le cas dans une explosion. Donc, oui, c’était immersif», confirme M. Rousseau. Le scénario comportait aussi un volet improvisation afin de surprendre et mettre à l’épreuve les différents chefs d’opérations.

Pour l’occasion, le système FOCUS a aussi été déployé et utilisé confirmant son utilité aux intervenants présents.  «On voulait le mettre en pratique en intervention incendie. L’an prochain ça sera dans un autre volet, sans doute dans un contexte de gestion d’accident avec le MTQ», souligne le lieutenant et préventionniste à la caserne 51, Denis Lauzier.

Ainsi, devant l’intérêt des casernes de l’ensemble de services incendie de la MRC des Basques, une simulation interservices deviendra un rendez-vous annuel.

 

Publicité

Commentez cet article