Publicité
26 octobre 2016 - 10:59

La Ville de Trois-Pistoles achètera le Parc de l’aventure basque en Amérique

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 9

Ce n’est qu’une question de temps avant que le Parc de l’aventure basque en Amérique (PABA) ne soit sous la gouverne de la Ville de Trois-Pistoles. Elle souhaite ensuite le vendre  à un promoteur intéressé à l’acquérir depuis environ huit mois.

Selon le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, ce promoteur n’œuvre pas dans le même secteur que la vocation première du bâtiment. Les activités touristiques, culturelles et technologiques qui y sont devront donc trouver preneur.

Le créancier principal, la Caisse populaire de l’Héritage des Basques, a une mainmise sur le bâtiment en raison de l’hypothèque. La Ville a déposé une offre d’achat par l’entremise d’une résolution publique de moins de 15 000$ afin de couvrir les frais administratifs de la transaction. «Nous attendons d’être officiellement les propriétaires. Cela fait notre affaire que la Ville en soit le propriétaire et que le bâtiment conserve sa vocation récréotouristique», confirme Roberto Dionne, directeur général de la Caisse populaire de l’Héritage des Basques.

«La dette accumulée est d’environ 15 000$. On le vendra au promoteur pas trop cher puisqu’on veut laisser une chance au milieu de le reprendre», estime Jean-Pierre Rioux. La Ville de Trois-Pistoles souhaite protéger le patrimoine culturel qui se trouve à l’intérieur du PABA. Elle contactera donc le ministère de la Culture et des Communications, le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins et la Société Provencher, qui avaient des intérêts dans le contenu des expositions qui y étaient présentées. «On souhaite redonner les éléments des expositions qui pourraient les intéresser, puisqu’elles ne serviront plus, avec le promoteur intéressé», précise M. Rioux.

En achetant le PABA, la Ville s’assure qu’il ne tombe pas entre les mains de promoteurs privés. «On souhaite éviter la spéculation immobilière dans ce secteur. Le Parc est situé sur quatre terrains qui auraient une valeur intéressante pour y construire des résidences», souligne-t-il.

Ce dernier confirme que le contrat du prochain acquéreur contiendra une clause qui prévoit que le bâtiment doit être vendu à la Ville si l’organisme cesse ses activités.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • Traditionnellement, nous passons nos vacances estivales avec nos enfants en Gaspésie et dans le Bas-du-Fleuve.

    L'an dernier nous avons découvert le Parc de l'aventure Basque en Amérique (PABA). Nous y avons fait une visite fort intéressante et cassé la croûte. Le clou fut une démonstration impressionnante de pelote Basque par deux jeunes Pistolois très dégourdis. Si j'ai bien compris, c'était le seul mur de pelote basque au Canada. Il me semble avoir laissé quelques dollars dans une urne pour aider à financer le Parc.

    Dommage que l'aventure doive s'arrêter là! On parle d'un petit 15 000 $ de déficit!!! Un attrait touristique s'établit dans la durée.

    N'aurait-il pas été possible d'organiser un socio-financement («crowd sourcing» pour ceux qui ignorent le terme français) ou un couple de soupers à saveur basque (agneau, poissons, pintxos, etc.). Peut-être, demander à la fromagerie des Basques (où s'arrêtent des milliers de touristes chaque année) de produire un fromage de brebis à la Basque « L'aventure Basque en Amérique » commémorant les Basques avec une p'tit dollar versé contribution pour le PABA.

    Il me semble que les Basques qui ont traversé l'océan pour venir chasser les baleines méritent qu'on souligne leur passage. Le succès est dans la durée...

    Claude Coulombe - 2016-10-30 18:12
  • Je n'en reviens pas à chaque fois à quel point certains citoyens de Trois-Pistoles peuvent chialer sur l'endroit qu'ils habitent sans même se rendre compte qu'ils font partie du problème avec cette attitude négative et défaitiste. Si Deniz est Pistoloise, comment peut-elle souhaiter que sa ville s'éteigne davantage au profit de villes comme Rimouski ou Rivière-du-Loup?
    Cela dit, le PABA et le caveau-théâtre, je n'en ai jamais entendu parler à l'extérieur du Bas Saint-Laurent. Est-ce par simple manque d'intérêt ou par manque de promotion et de visibilité? Chose certaine, leur emplacement, en retrait des rues principales, ne les a pas aidé. J'espère que la nouvelle microbrasserie prendra des moyens pour assurer sa visibilité à partir des rues principales et pour ce qui du PABA, il est vrai qu'une telle acquisition puisse constituer un avantage pour assurer sa reconversion. Bien hâte d'avoir plus de détails pour pouvoir mieux juger.

    Further - 2016-10-29 14:09
  • Vivement ''Les villas Premier Tech'' ))

    Autoroute 20 - 2016-10-28 13:28
  • @ Papa Tout d'abord, merci pour votre commentaire. Le PABA n'a pas fait faillite, mais s'est plutôt retrouvé sans administrateur pour y siéger, en raison de démissions. L'organisme nécessitait des investissements d'environ 25 000$ par année, sans faire ses frais. Le PABA a donc été repris par la Caisse populaire de l'Héritage des Basques, son principal créancier. Pour plus d'informations sur le sujet : http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/284289/des-organismes-rencontres-pour-la-sauvegarde-du-paba

    Andréanne Lebel - 2016-10-27 17:03
  • Si je comprend bien le texte, la ville de Trois-Pistoles par l'entremise de son maire serait un agent d'immeuble pour la caisse Pop. De plus on nous informe qu'il n'y a qu'une dette de 15000.$ et faire faillite pour si peu. Se pourrait-il qu'il y aie une roche au dessus de l'anguille, cela sonne drôlement , car il serait surprenant que cette immobilisation soie payée au complet. La population a besoin de savoir toute la vérité . Tant mieux par la suite qu'on trouve une solution positive pour l'avenir du Paba. Être clair est toujours positif

    Papa - 2016-10-27 13:06
  • Trois pistoles creusé sa tombe année après année. Je trouve toujours ridicule que ce doit le chef lieu d'une mrc. Vivement la fusion à rivière du loup. Ou Rimouski pourquoi pas!!!

    Deniz - 2016-10-27 11:01
  • C'est super que la ville s'en porte propriétaire pour mieux choisir son futur promoteur mais là on parle qu'on veux vendre pas cher à un promoteur précis. Ça prendrait davantage de détails à la population afin de démontrer qu'il n'y a aucun conflit d'intérêt.

    Pistolois - 2016-10-27 08:37
  • Encore un petit coup de cœur M. le maire et Mmes et Ms. les échevins, achetez donc le restaurant le Gondolier et pourquoi pas l'Hôtel Trois-pistoles et son restaurant. Nous aurons une organisation municipale complète pour nos visiteurs et même nos contribuables.

    ti-pit - 2016-10-26 17:12
  • Complètement ridicule. Si le conseil de Ville de Trois-Pistoles aiderait davantage ses organismes culturels, nous en serions pas là aujourd'hui.

    Nous sommes une risée au Québec. Nous avons perdu au cours des 7 ou 8 dernières années toutes ces activités culturelles qui faisaient parler de notre ville à travers tout le Québec. Celà a commencé par le Caveau Théâtre et le Festival Environnemental l'Echofête qui étaient probablement mal administrés. Trois-Pistoles en chansons a déménagé à St-Mathieu pour cause de non soutien financier de la part de la Ville et Le Parc de l'Aventure Basque qui disparait lui aussi.

    Les membres du Conseil de Ville et le Maire Rioux doivent se regarder dans le miroir pour toutes ces pertes qui sont énormes pour la visibilité de notre ville.

    Aidez-les vos organismes quand elles sont en vie et en santé financièrement, ça va coûter moins cher que de les perdre au détriment d'une municipalité voisine ou de racheter leur immobilisation comme c'est le cas présentement et comme vous avez fait aussi avec le Caveau Théâtre.

    Un pistolois en beau maudit - 2016-10-26 13:20