Publicité
25 octobre 2016 - 14:12

La Ville de Rivière-du-Loup met en place un incitatif à l’achat de couches lavables

Toutes les réactions 1

La Ville de Rivière-du-Loup profitait de la Semaine québécoise de réduction des déchets pour officiellement adopter d’un programme incitatif à l’achat de couches lavables, afin d’encourager concrètement les nouveaux parents à privilégier celles-ci aux couches jetables. Un montant de 100 $ pourra être octroyé par enfant admissible.

Ce programme s’inscrit dans la planification stratégique «S’engager pour un futur stimulant» et répond à une demande formulée par de nombreux citoyens au fil des dernières années. Selon le directeur du Service de l’environnement et du développement durable, Éric Côté, «il est estimé qu’un enfant générera de 5 000 à 7 000 couches jetables jusqu’à sa propreté, soit près d’une tonne de déchets plastiques pour chaque enfant. Au Québec, pas moins de 600 millions de couches jetables sont ainsi enfouies par année. Chaque famille louperivoise qui, encouragée par l’incitatif, optera pour les couches lavables, représente un geste concret, mesuré et appréciable pour l’environnement et pour la réduction des déchets.»

Pour bénéficier de la mesure incitative, les parents doivent remplir le formulaire, disponible en ligne sur le site Internet de la Ville ou en version imprimée au complexe Jean-Léon-Marquis ou à l’hôtel de ville. Les parents devront fournir une preuve valide de résidence à Rivière-du-Loup et une preuve de naissance de l’enfant, après le 1er janvier 2016. Pour obtenir la compensation de 100 $, les parents devront par ailleurs présenter une preuve d’achat d’un minimum de 15 couches lavables, achetées au Québec. Pour cette première année, le Comité d’actions ciblées Environnement sain de la démarche S’engager pour un futur stimulant consacre une somme de 1 000 $ au programme. Elle sera dépensée selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Depuis quand la ville ou une ville se mêle de la façon de vivre des parents avec leurs enfants ? Les couches, pas fort!!! Est-ce que les parents ont besoin de cette influence pour le choix des couches de bébé ? Quelle aberration ! Où sont les priorités de la ville ? Vite une élection.

    On r'passera - 2016-10-27 22:04