Publicité
26 septembre 2016 - 13:07

DuBreton finaliste au concours Desjardins Entrepreneur

L’exportation des produits québécois sur les marchés internationaux implique beaucoup de travail, de patience et de connaissance des cultures étrangères. Il faut pouvoir compter sur une solide équipe de vente et des partenaires financiers de confiance. Pour toutes ces raisons, Les Viandes du Breton est fier d’être finaliste national du Concours Desjardins Entrepreneur dans la catégorie Commerce international.

«C’est une nomination que nous devons à toute une équipe qui se dédie quotidiennement à la recherche de nouveaux marchés et opportunités afin qu’un maximum des parties du porc soit utilisé de manière à générer le moins de perte possible», déclare Vincent Breton, président. «Faire des affaires à l’étranger comporte des risques et des difficultés avec lesquelles il faut savoir composer. D’autre part, différents facteurs, tels que le climat et la règlementation en vigueur, font en sorte que nous soyons moins compétitifs sur le marché international. L’importance de travailler avec des partenaires financiers qui croient en nous, en nos projets et qui ont une vision long terme comme nous, prend alors tout son sens».

Le bienêtre animal est une préoccupation évidente à travers le monde. Le positionnement de duBreton comme leader en ce domaine ouvre des portes intéressantes aux États-Unis, mais aussi en Australie et en Europe. Le porc de niche (biologique et Certified Humane®) est un produit qui distingue l’entreprise et pour lequel la demande est en croissance. «Les efforts investis depuis plus de 15 ans portent leurs fruits, mais ça ne veut pas dire qu’on peut s’asseoir sur nos lauriers. La concurrence nous pousse à continuer d’innover pour garder notre avance», rappelle Vincent Breton.

Les Viandes du Breton peut compter sur l’expertise de Desjardins dans les domaines de l’agroalimentaire. L’écoute des besoins, des objectifs et les valeurs partagées font de Desjardins un partenaire naturel pour Les Viandes du Breton.

Publicité

Commentez cet article