Publicité
20 septembre 2016 - 06:53

L’abbé Fernando Moreno Bustamente ordonné prêtre à Rivière-du-Loup

L’Église de Sainte-Anne-de-La-Pocatière accueille au sein de son clergé un premier prêtre missionnaire venu de Colombie. Le 17 septembre, l’Église a célébré le nouveau venu, l’abbé Fernando Moreno Bustamante à qui Monseigneur Yvon Joseph Moreau a conféré l’ordination presbytérale.

La cérémonie avait lieu en l’église de Saint-Patrice de Rivière-du-Loup. Pour l’occasion, sa mère Myriam, ainsi que ses trois sœurs et son neveu sont venus de Colombie afin d’assister à cette cérémonie célébrée dans la langue de Molière et en espagnol pour quelques segments.

Après avoir été présenté à l’assistance par Louise Beaulieu, catéchète qui a travaillé avec Fernando durant son stage, celui qui a accompagné l’ordinand durant six années, l’abbé Charles-Aimé Anctil, a pu attester que Fernando était digne d’être ordonné prêtre pour l’Église diocésaine de Sainte-Anne.

Si la plupart des chants entendus lors de cette célébration étaient interprétés par les choristes des trois communautés chrétiennes de Rivière-du-Loup, quelques-uns ont été interprétés en espagnol par un groupe d’amis de Fernando.

S’adressant à l’assistance pour la première fois, l’abbé Moreno a d’abord exprimé sa reconnaissance au Seigneur pour « avoir fixé les yeux sur moi et avoir regardé l’amour qu’il y a dans mon cœur et non pas mes faiblesses. » Il a aussi exprimé sa reconnaissance à sa famille ainsi qu’à toutes les personnes qui l’ont accompagné et aidé dans ce cheminement vocationnel.

Pour sa part, Mgr Moreau a dit espérer que l’ordination de Fernando soit un exemple pour quelques jeunes de chez nous et un encouragement adressé aux autres séminaristes colombiens qui se préparent actuellement à intégrer le clergé diocésain de Sainte-Anne. On sait que trois autres séminaristes venus de Colombie sont actuellement en stage dans nos communautés, l’un dans le secteur de L’Islet-Nord, un autre dans l’unité pastorale de L’Islet-Sud alors que le troisième séjourne à Québec afin de parfaire sa connaissance de la langue française.

Publicité

Commentez cet article