Publicité
20 septembre 2016 - 06:34 | Mis à jour : 10:09

Jean D’Amour veut intégrer la MRC des Basques à sa circonscription

Toutes les réactions 6

Le député de Rivière-du-Loup Jean D’Amour, demande que la MRC des Basques soit intégrée à l’appellation de la circonscription de Rivière-du-Loup – Témiscouata.

Il a présenté le 15 septembre à la Commission de la représentation électorale du Québec un argumentaire ainsi qu’un mémoire afin d’appuyer sa requête que soit intégré, à l’appellation de sa circonscription, le nom de la MRC des Basques.

« À l’heure actuelle, la population de la MRC des Basques n’est nullement représentée dans tous les écrits officiels de même que dans la promotion touchant la circonscription », explique Jean D’Amour. Ce dernier estime que ce changement permettrait de reconnaitre de façon officielle l’adhésion de la MRC au territoire, et d’approfondir le sentiment d’appartenance de la population au comté. Le territoire occupé par la MRC des Basques compte 9 464 habitants.

« Il est impératif de modifier le nom de la circonscription actuelle de Rivière-du-Loup – Témiscouata pour désormais y lire Rivière-du-Loup – Témiscouata – Les Basques. Les citoyens des Basques font partie intégrante de notre communauté et nous nous devons de bien les représenter », a conclu le député Jean D’Amour.

D’une superficie de 7 395 kilomètres carrés, la circonscription provinciale de Rivière-du-Loup – Témiscouata compte 50 688 électeurs et est composée de 43 municipalités et villes dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent. Formée en 2011 à la suite du découpage électoral et reconnue officiellement pour l’élection de 2012, la circonscription comprend désormais des électeurs d’une partie de la circonscription précédente de Rimouski ainsi que d’une partie de la circonscription précédente de Kamouraska – Témiscouata.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • D'accord avec Passepoil pour une fois. Ajouter un nom à une circonscription ne donne pas plus de sentiment d'appartenance au milieu concerné. Ce sont les gens du milieu qui doivent d'abord développer leur sentiment d'appartenance, faire quelque chose pour leur patelin et arrêter de penser seulement que tout leur est dû et non pas compter sur l'ajout d'un nom sur un papier et espérer que le virtuel va tout régler. L'argent de tombera pas du ciel même si on change de nom. Arrêtez de toujours trouver des échappatoires, prenez-vous en main, cessez de rêver et vous vous développerez. Bien sûr, c'est toujours plus facile de dire que c'est la faute des autres. Je n'en peux plus d'entendre ça. Lamentations pénibles, braillage inutile. Trop de rêves amènent juste des cauchemars. Arrêtez Les Basques de toujours brasser la même sauce, elle ne goûte plus et plus personne en veut. Changement de cap et vite !

    Réveillé - 2016-09-21 14:08
  • @Martin: Je ne comprends pas votre point... mettons que je suis de RDL, je dis pourtant qu'on devrait appeler la circonscription d'un nom neutre, genre "Bas-St-Laurent-Centre" sans lister toutes les MRC... ce ne voit pas comment ça avantagerait RDL au détriment du Témis ou des Basques... Au fait, le fait qu'on ajouterait un dash et "Les Basques" au bout du nom de la circonscription, ça n'amènera pas plus de job ou d'argent dans votre MRC... De plus, à peu près le 3/4 des MRC au Québec n'ont pas leurs noms dans le nom de la circonscription dans lesquelles elles sont. Et ça n'empêche pas l'économie de virer. Non, plus j'y pense, exit la liste des MRC pour former le nom d'une circonscription, c'est odieux; trouver autre chose pour la nommer!!!

    passepoil - 2016-09-20 22:46
  • a historien et passepoil je devine que vous demeurez à rivière du loup ou des environs et que le nom des basques vous vous en foutez. Par contre pour les gens des basques le nom du comté rivière du loup-témiscouata ne leur donnent aucune appartenance à ce comté. Je suis pour le changement de nomination pour le comté.

    Martin - 2016-09-20 17:32
  • Facile!
    Faut redonner son nom à cette région suite à la création du comté de Rivière du Loup dans les années 40.
    Rivière du Loup, la ville, comme St-Hubert d'ailleurs, appartenait au comté de Témiscouata.
    Témiscouata! Voilà le nom qui devrait être retenu.
    À trop diluer, on tue le sentiment d'appartenance et la chatte ne reconnaît plus ses petits.

    Historien - 2016-09-20 17:01
  • Donc on parlerait de "Rivière-du-Loup – Témiscouata – Les Basques"? J'ai entendu il y a deux semaines Pascal Bérubé demandant également qu'on ajoute "La Mitis" à l'appellation de la circonscription "Matane-Matapédia".... Au fédéral, on a aussi la circonscription "Montmagny — L'Islet — Kamouraska — Rivière-du-Loup"... Ça commence à faire long.... Qu'on arrête cette indécence, qu'on trouve des nom plus courts.... "Bas-St-Laurent-Centre", ou le nom d'un ancien député ou d'une personnalité décédé provenant de la région, qu'importe, mais un moment donné... Pis quand il y a nouvelle découpe, on n'aura pas à recommencer la guerre des clochers...

    passepoil - 2016-09-20 10:29
  • M.D'Amours, que l'appellation Les Basques soit intégrée dans le nom de la circonscription cela est excellent, mais il faudrait également que les subventions le soient également. Ici je pense aux montants adjugés au parc du Bic et à celui du parc national du Témiscouata pour la ième fois tandis que dans les Basques nous avons un petit coin de pays qu'on appelle Village Scott à St-Guy qui serait à conserver et qui ne reçoit pas un sous depuis toujours. Pourtant c'est un coin de notre histoire qui s'y trouve et que présentement les bâtiments s'en vont sur le diable. Il ne reste que 4 bâtiments encore potables et encore un seul en état acceptable tandis que l'ensemble des autres fait pitié s'ils n'ont pas été abandonnés faute d'argent pour les réparer, et pendant ce temps , vous distribuez à la SÉPAQ des sommes importantes à millions. C'est déplorable pour les travailleurs de ce coin d'être abandonnés de cette façon. Je souhaite que très prochainement je pourrai constater que vous réalisiez que nous sommes dans votre territoire électoral. L'équité, c'est valable peu importe l'importance que cela peu rapporter dans les journaux.

    Patrimoine - 2016-09-20 06:58