Publicité
30 août 2016 - 06:32

«Une formation qu’on aurait dû suivre»

Groupe Collegia-Cégep de Rivière-du-Loup offrira dès le 29 septembre prochain le programme M3i-Supervision. Proposé dans sa version abrégée, celui-ci vise le développement des compétences en gestion et supervision des ressources humaines. Il comporte huit jours de formation, répartis sur six mois, et huit heures de coaching individuel.

Basé sur la dynamique des personnes, le programme M3i-Supervision met l’accent sur les aspects pratiques des rôles de gestionnaires, contremaitres, superviseurs d’équipe et gérants. Cette formation, portant sur la mobilisation du personnel, l’organisation du travail, l’évaluation du rendement, l’adaptation au changement et la communication, permet de maitriser l’art de diriger et ainsi jouer un rôle déterminant dans le succès de l’entreprise.

C’est la deuxième fois que le Groupe Collegia-Cégep de Rivière-du-Loup offre M3i-Supervision dans sa version abrégée. Martin Pelletier, du Laboratoire d’expertise de Rivière-du-Loup (LER) était de la cohorte de janvier 2016. «C’est une formation qui est excellente. Ça nous permet de découvrir nos forces en tant que gestionnaire, nos faiblesses. Le seul point négatif au niveau de la formation, c’est qu’on aurait dû la suivre avant» souligne-t-il.

Conçu par l’Institut M3i, le programme M3i-Supervision amène les chefs d’équipe à développer un véritable coffre d’outils qui leur permettra d’améliorer leurs communications, d’organiser leur travail plus efficacement et de mieux s’adapter aux nouvelles réalités de l’entreprise. Plus de 700 entreprises québécoises ont participé à cette formation depuis les débuts. M3i-Supervision est offerte par plusieurs cégeps au Québec et des collèges communautaires au Nouveau-Brunswick et en Ontario. Groupe Collegia-Cégep de Rivière-du-Loup est accrédité M3i-Supervision depuis 2010.

Pour plus d’information, communiquez avec Groupe Collegia–Cégep de Rivière-du-Loup au 418 862-6903, poste 2410 ou consultez le site web cegeprdl.ca/m3i

 

Publicité

Commentez cet article