Publicité
21 août 2016 - 11:00

Entente entre le Nouveau-Brunswick et le Québec sur la langue française

Daniel Goulet

Par Daniel Goulet, Journaliste

Les gouvernements du Nouveau-Brunswick et du Québec ont signé une déclaration commune sur la francophonie canadienne lors d’une rencontre le 19 aout au Jardin botanique du Nouveau-Brunswick à Saint-Jacques.

La déclaration reconnait le rôle clé qu’ont joué les peuples acadiens et québécois ainsi que les communautés francophones présentes du pays à la promulgation de la langue française et à sa grande influence dans la fédération canadienne. «Nous souhaitons ainsi accroitre la collaboration entre nos deux provinces et favoriser l’avancement de dossiers importants tels que l’immigration francophone hors Québec, le développement économique et l’éducation», a résumé Francine Landry, ministre de la Francophonie du Nouveau-Brunswick.

Le représentant du Québec, le ministre des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, a rappelé le lien étroit entre les deux provinces. «Nous reconnaissons le rôle clé des Acadiens dans l’histoire de notre pays. Avec cette entente, nous entendons bien poser des gestes concrets pour l’avenir du français au Canada. Nous avons une entente similaire avec les provinces de l’Ontario, du Manitoba et du Yukon.»

«Nous sommes dans une démocratie et on ne s’attend pas à ce que tout le monde soit d’accord. C’est correct ainsi. (…) Le français est de plus en plus reconnu à travers le pays. Cessons de nous diviser et travaillons ensemble pour le Canada», ont prononcé conjointement Mme Landry et M. Fournier.

 

Publicité

Commentez cet article