Publicité
25 juillet 2016 - 15:32 | Mis à jour : 15:45

François Lapointe appuie Jean-François Lisée au PQ

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

L’ex-député néodémocrate François Lapointe a officialisé son statut de membre au Parti québécois le 25 juillet, et fait le saut en politique provinciale, en plus d’accorder son appui au candidat Jean-François Lisée dans la course à la chefferie.

«Il s’agit d’un signe important que l’on rassemble tous les progressistes», a commenté M. Lisée, qui voit un ancien député du NPD ayant siégé pendant quatre ans au fédéral joindre ses rangs.

Au cœur de la tempête causée par les environnementalistes et les prodéveloppement, le port de Gros-Cacouna a été au centre des discussions lors de cette rencontre. Le candidat Jean-François Lisée propose une réforme du financement du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) afin d’éviter, selon lui, de laisser de la place à des décisions arbitraires.

Il a également critiqué les sommes qui ont été garanties par le ministre Jean D’Amour pour l’implantation d’une zone industrialoportuaire, jusqu’à concurrence de 125 000$. «On a donné des sommes pour étudier. C’est beaucoup de vent et peu de concret», a-t-il commenté.

De son côté, François Lapointe affirme que le candidat compte durcir les règles environnementales en vigueur. «M. Lisée souhaite modifier le règlement afin d’inclure l’obligation de tenir compte de l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’étude des impacts environnementaux», a-t-il expliqué. Il souhaite également tracer la ligne de développement durable, entre le développement industriel à tout prix, et la protection de l'environnement. Le recours à un Protecteur du citoyen en matière d’environnement serait également étudié par un Parti québécois sous l’égide de Jean-François Lisée.

Dans le cas où le projet de TransCanada reviendrait à la charge, le candidat compte mettre des bâtons dans les roues au promoteur. «J’utiliserais toutes les lois et les règlements afin de rendre la vie impossible au promoteur», a-t-il souligné.

François Lapointe n’a pas exclu la possibilité de se présenter comme candidat dans un an pour le Parti québécois dans la circonscription, dans le cas où le chef élu serait Jean-François Lisée.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • soyons logique restons assis et laissons les petrolieres polluer l air et bientot il nous faudra une bonbonne pour respirer comme en chine mais on sera riche et pourra acheter de l eau en bouteille..

    clementl - 2016-07-26 10:08
  • Le moins qu'on puisse dire,les deux photos sont contrastantes au maximum. On constate que M. Lapointe a vite fait de se brancher pour se trouver un emploi. ET avec l'appui qu'il donne à M. Lisée, il se pourrait bien que les gaz à effet de serre qu'ils produisent en parlant tous les deux les obligent à se taire s'ils veulent respecter leurs mesures drastiques et inconcevables de leur programmation sur l'environnement. Aussi bien ne rien faire de nos vies et de notre développement avec ces deux-là. Quelle perte de temps et de logique.

    Soyons un peu sérieux - 2016-07-25 17:19
  • Les mêmes projets sont étudiés à plusieurs reprises, histoire d'entretenir les amis professionnels avec l'argent de ceux et celles qui se font couper des services, merci, monsieur D'Amour. Je parle en connaissance de cause, j'ai travaillé 10 ans pour un bureau d'études et 25 ans au Groupe Equipement d'Hydro.

    André Mainguy - 2016-07-25 17:12