Publicité
9 juillet 2016 - 09:31

Volkswagen

Moteurs diesels truqués : un règlement de 15 milliards $ aux États-Unis

Réagissant à l’entente hors cour que s’apprête à signer Volkswagen avec les autorités fédérales américaines, CAA-Québec estime qu’il est temps pour les autorités canadiennes de poser des actions concrètes afin d’accompagner la centaine de milliers de propriétaires ayant acheté, de ce côté-ci de la frontière, les véhicules en cause.
 

Pierre Beaudoin, directeur principal, services techniques chez CAA-Québec, est inquiet du mutisme de nos autorités politiques jusqu’à présent.  « Il est grand temps que les ministères, Environnement et Changement climatique Canada et Transports Canada, posent des gestes concrets pour aider les propriétaires de Volkswagen ayant été touchés par ce scandale. Bien que les autorités de Volkswagen aient fait allusion à un dédommagement similaire au Canada, nous demeurons dans l’incertitude, ce qui n’est ni suffisant, ni rassurant ».
 
Pour l’organisme qui compte plus de 1,2 million de membres au Québec, il serait anormal qu’un automobiliste de Plattsburgh bénéficie de cette entente de 15 milliards de dollars US, alors que son voisin de Saint-Bernard-de-Lacolle n’a encore aucune idée de ce que les autorités feront pour lui, neuf mois après l’éclatement du scandale.
 
CAA-Québec s’adresse donc aux ministres impliqués afin qu’ils se portent à la défense des consommateurs du Québec et du reste du Canada. Il invite de plus les responsables de Volkswagen Canada à s’engager auprès des consommateurs, considérant les progrès effectués du côté américain. L’organisme réclame une action concrète tant pour le dédommagement que pour les correctifs à apporter à la centaine de milliers de véhicules impliqués ici.
 

Publicité

Commentez cet article