Publicité
30 juin 2016 - 13:02 | Mis à jour : 14:02

Deux arénas des Basques reconnus comme infrastructures supralocales

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

Dès 2017, les municipalités des Basques devront verser des quotes-parts à Trois-Pistoles et Saint-Jean-de-Dieu pour l’utilisation des arénas Bertrand-Lepage et J.-C. Bélisle. Ceux-ci ont finalement été nommés en tant qu'infrastructures supralocales par la Commission municipale du Québec. 

La démarche conjointe des deux municipalités avait été entamée il y a déjà plus d’un an. En mars 2015, le conseil de Ville de Trois-Pistoles avait adopté à l’unanimité une résolution visant l’analyse du caractère supralocal de certaines de ses infrastructures. On estimait que quelques équipements répondaient à cette étiquette, puisqu’ils étaient utilisés par plusieurs municipalités avoisinantes. 

Depuis, des rencontres de négociations ont eu lieu entre les élus de la MRC des Basques et la commissaire Nancy Lavoie. Le processus n’a pas été facile, a mentionné le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux. Tout récemment, cette reconnaissance a tout de même été acceptée en majorité, alors que sur 10 maires présents, 7 ont répondu qu’ils étaient d’accord. 

« Nous sommes satisfaits de la décision et heureux que ce dossier soit clos. Nous sommes conscients de l’effort qui est demandé à chacun et nous croyons que c’est un beau geste de reconnaissance envers l’utilisation qui est faite de nos infrastructures », a commenté M. Rioux. 

QUOTES-PARTS

Dans les faits, la participation financière des autres municipalités est limitée aux dépenses de fonctionnement et non aux dépenses d’investissements (zamboni, système de réfrigération, etc.) De façon à ne pas affecter leur stabilité financière, il a été décidé qu’elles allaient assumer 50 % du financement demandé pour 2017. 

Ainsi, les coûts d’opération combinés des deux arénas totalisant 435 204 $, en 2017, les municipalités avoisinantes y contribueront en versant un montant total de 60 198 $. Concrètement, les quotes-parts sont de 794 $ (Saint-Guy) à 29 026 $ (Notre-Dame-des-Neiges). Les trois quarts de ces sommes iront à Trois-Pistoles.

À partir de 2018 et jusqu’en 2021, toutefois, Trois-Pistoles et Saint-Jean-de-Dieu bénéficieront d’un nouveau montant de 60 198 $ faisant en sorte que l’entente soit respectée à 100 %. Cette deuxième tranche sera puisée à même les redevances remises aux municipalités pour les éoliennes présentes à l’intérieur du parc éolien Nicolas-Riou.

Mentionnons enfin que Trois-Pistoles avait fait la même demande pour le stade de baseball Paul-Émile-Dubé, la Bibliothèque Anne-Marie-D’Amours, les trois terrains de tennis ainsi que les deux terrains de soccer récemment aménagés au sud de l’École secondaire de Trois-Pistoles. Ceux-ci n’ont toutefois pas été retenus dans le processus par la Commission municipale du Québec. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • À Alain... voir la qualité de ton français on voit bien que tu n'utilise sûrement pas ça une bibliothèque ...

    L' rat - 2016-06-30 17:53
  • Bien sûr  trois pistoles Ils veulent que tout soit payé par les autres. Franchement qui va à votre bibliothèque Anne Marie chose ??? Un peu tirer par les cheveux non??? Payez vos affaires!

    Alain - 2016-06-30 16:32