Publicité
6 juin 2016 - 11:04 | Mis à jour : 13:16

Microbrasserie Le Secret des Dieux

Daniel Blier n’a jamais vu les secrets de David Pelletier

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 8

Samedi dernier, un message de David Pelletier a été partagé par de nombreuses personnes sur Facebook. Il accusait l’un des propriétaires de la microbrasserie Le Secret des Dieux à Pohénégamook, Daniel Blier, d’avoir utilisé des informations du plan d’affaires de M. Pelletier sur un projet similaire.

«On monte un plan d’affaires de 40 pages et un plan d’ingénierie à grands frais. Tous ces dossiers passent par le CLD et par l’agent de développement économique de la région. (…) Puis coup de théâtre, après 3 ans de travail, cette personne, qui est payée par nos taxes nous coupe l’herbe sous les pieds et fait exactement le même projet !», a mentionné David Pelletier sur Facebook. En plus d’être impliqué comme copropriétaire de la microbrasserie, M. Blier est directeur général de la Corporation de développement économique du Transcontinental.

«Je trouve ça très triste, ce sont des accusations gratuites et mensongères. Ça ne restera pas là», a mentionné Daniel Blier. «Je n’ai jamais vu aucun document de son projet», affirme M. Blier qui ne considère pas que ses fonctions au niveau de la corporation doivent l’empêcher de réaliser un projet personnel.

Yves Lebel, qui est aujourd’hui un employé du bureau du député fédéral Guy Caron, était alors directeur général du CLD de Témiscouata. «Jamais Daniel Blier n’a vu le dossier de David Pelletier. Ce n’était pas lui qui a fait l’accompagnement. M. Blier travaillait sur son projet à lui», a confirmé M. Lebel. «Nous étions fidèles à un code d’éthique et nous avons toujours agi de manière professionnelle. Tout a été fait dans les règles de l’art», a précisé l’ex-directeur général.

CONCOURS DU CMA EN 2014

Le plan d’affaires de David Pelletier avait été présenté dans le cadre du concours du Congrès mondial acadien en 2014. On notait trois finalistes provenant du Témiscouata : David Robert de Médievard à Auclair, David Pelletier et Éric Vincent de Champs de Broue à Rivière-Bleue et Pierre-Antoine Dumont de Clinique Optimisation Santé à Témiscouata-sur-le-Lac. Le projet de M. Pelletier n’avait pas gagné.

«Mon plan d’affaires tournait aussi autour du tourisme à Pohénégamook et à Rivière-Bleue. Personnellement, ce que je soulève, c’est davantage le poste qu’il occupe au niveau du développement économique, il était dans une situation privilégiée et il ne m’a jamais averti de rien. J’aurais trouvé le fun qu’il m’avise de son projet», a commenté David Pelletier.

L’homme originaire de Rivière-Bleue n’abandonne pas son projet cependant : «ce qu’on veut faire, ça n’existe pas ici. Nous avons mandaté une firme d’ingénieurs pour élaborer une machine pour malter le grain bio pour brasser notre bière.» Maintenant, M. Pelletier envisage de produire du grain et du houblon à Rivière-Bleue mais un autre endroit pour brasser la bière. «Je ne voulais pas avoir l’air du gars qui se plaint, mais j’étais choqué. Ce que je ne savais pas, c’est que ça allait susciter autant de commentaires», a-t-il conclu.
 

Publicité