Publicité
1 juin 2016 - 13:51 | Mis à jour : 14:20

Plus de 5 000 kilomètres de marche pour Rêves d’enfants

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Sac au dos, le marcheur shawiniganais Benoit Lebel s’est arrêté à Rivière-du-Loup le 1er juin, au 83e jour de sa traversée du Canada à pied. Il est parti de Saint-Jean à Terre-Neuve le 12 mars et parcourt depuis une vingtaine de kilomètres par jour à la marche, en amassant des fonds pour la Fondation Rêves d’enfants.

«C’était le bon moment, c’est le type de voyage que je n’ai pas fait pendant que j’étais dans la vingtaine. Je voulais voyager, mais à long terme. Je le fais pour moi, et j’ai toujours aimé la cause Rêves d’enfants», a expliqué Benoit Lebel. S’il s’agit avant tout d’un défi personnel, le marcheur y a vu une occasion de rendre son expérience bénéfique pour la communauté. Il a comme objectif d’amasser 30 000$ au terme de son périple d’environ 7 500 kilomètres, dont environ 5 000 franchis à pied.

En utilisant l’autobus, la marche et l’autostop comme seuls moyens de transport, Benoit Lebel espère terminer son voyage à la fin du mois de novembre, à Vancouver. Travailleur dans le domaine des arts avant d'entreprendre ce projet, il avoue que l’expérience est beaucoup plus agréable depuis que la température estivale se fait sentir.

«C’est un défi physique, mais étant donné qu’il fait plus beau, je peux prendre mon temps, me reposer. Je croise toujours quelqu’un de généreux sur ma route, ça me donne l’énergie pour continuer», raconte-t-il. Il a déjà parcouru Terre-Neuve, I’Ile du Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. Jusqu’à ce jour, il a recueilli un peu plus de 3 100$ pour la Fondation Rêves d’enfants. Après 8 mois et demi sur la route, il terminera son voyage à l’extrémité de la Colombie-Britannique, le 29 novembre.

Il est possible de suivre son périple sur le site web wishwalk.ca et sa page Facebook, où il publie régulièrement des images. Il amasse également des dons en ligne.

 

Publicité