Publicité
13 mai 2016 - 10:47 | Mis à jour : 13:29

Plus de 4,5 M$ dans les infrastructures scolaires du KRTB

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 2

Les commissions scolaires du Fleuve-et-des-Lacs et de Kamouraska – Rivière-du-Loup bénéficieront de 4 580 611 $ dans le cadre de 14 projets afin d’assurer le maintien en bon état d’établissements scolaires de leur territoire respectif.

C’est le député et ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour qui en a fait l’annonce vendredi matin à Saint-Pascal. Au total, plus de 10,2 M$ pour 51 projets ont été octroyés dans tout le Bas-Saint-Laurent.

La commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs reçoit 1 883 430 pour 7 projets. Au KRTB, c’est la commission scolaire de Kamouraska - Rivière-du-Loup qui reçoit la plus grande part du gâteau avec un montant de 2 697 181 pour la réalisation de 7 projets.

«Le gouvernement déploie des efforts considérables pour favoriser la réussite des élèves et leur offrir un milieu de vie propice aux apprentissages. Ces investissements dans les infrastructures scolaires de la région du Bas-Saint-Laurent l'illustrent de façon éloquente», a déclaré le ministre D'Amour.

À noter que les projets s'inscrivent dans les mesures Maintien des bâtiments et Résorption du déficit de maintien. Divers travaux, tels que la réfection de toitures, la mise aux normes de bâtiments, le remplacement de portes et de fenêtres, l'amélioration de systèmes de chauffage et la rénovation d'installations sanitaires, pourront ainsi être réalisés dans l'ensemble des commissions scolaires.

Plus de détails suivront...

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • p;titpq celui qui signe prof dis au moins merci c;est pour ta commission scholaire attend ton tour aiguise tes cornes

    citoyenne prof - 2016-05-13 12:40
  • Il aurait été surprenant que ce député-ministre de Rivière du Loup en ait eu moins pour sa Ville centre.
    Quand on investit dans un stade de soccer,normal qu'il faille quémander à Québec l'argent qui manque pour réparer les toitures défectueuses que tout gouvernement responsable aurait fait de toute façon.

    Le prof - 2016-05-13 11:34