Publicité
21 avril 2016 - 15:39 | Mis à jour : 15:55

Défi Everest : l'ascension prévue le 4 septembre

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La côte Saint-Pierre se teintera d’orangé encore cette année pour le 4e Défi Everest, alors que plus de 2 000 grimpeurs y sont attendus, le 4 septembre.

Cette année, 85% des sommes amassées par les équipes participantes seront remis aux organismes parrainés, par l’entremise de la Fondation jeunesse Côte-du-Sud. L’invitation est également lancée aux jeunes, qui pourront eux aussi gravir la côte, en formant des équipes de 10 à 20 personnes.

L’épreuve du Macadam Ultra a été revisitée, afin de la rendre plus accessible. Les marcheurs plus expérimentés devront accomplir le plus de montées possibles en 48 h, avec un minimum de 48 montées individuelles. Ceux qui graviront plus de 100 fois la côte Saint-Pierre remporteront la boucle de ceinture Macadam.

Réunissant à la fois communauté d’affaires, du milieu de la santé et du secteur municipal, le Défi Everest se veut une démarche inclusive visant la promotion des saines habitudes de vie, et l’implication des organismes oeuvrant auprès des jeunes.

«La Ville est fière de s’associer à un tel évènement qui lui permet de rayonner. Nous faisons la promotion des mêmes valeurs auprès de nos employés, afin de les inciter à adopter de saines habitudes de vie», a commenté le maire de Rivière-du-Loup, Gaétam Gamache.

DÉFI

Les équipes, composées de 3 à 15 personnes, doivent parcourir 8 848 mètres de dénivelé, qui correspond à la hauteur du mont Everest. À Rivière-du-Loup, cette distance représente 150 montées de la côte Saint-Pierre. Chaque équipe participante doit amasser 1 500$ pour un ou des organismes, afin de prendre part à l’évènement. Ce dernier fonctionne selon un principe de dons orientés.

L’organisateur Yvan L’Heureux, appuyé par son équipe, a confirmé que cinq autres villes étaient intéressées à accueillir le Défi Everest chez elles. «Ça explique le changement de nomenclature, et nous avons pris la décision de retirer le nom ‘’Saint-Pierre’’ pour que ce soit plus inclusif», a-t-il expliqué.
L’an dernier, le Défi Everest avait permis d’amasser 172 000$ pour plus de 50 organismes. Les entrainements de groupe les mardis dans la côte débuteront à partir du 26 avril.

 

Publicité

Commentez cet article