Publicité
16 avril 2016 - 13:05

DOSSIER - Retraite

La retraite, une occasion pour s’impliquer

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Rivière-du-Loup – Céline Tremblay a passé plus de 33 années à travailler dans le système scolaire, comme enseignante et ensuite en tant qu’orthopédagogue. Elle a pris sa retraite à 60 ans, en juin dernier. La résidente de Rivière-du-Loup s’implique maintenant en politique pour occuper son temps.

Son parcours l’a amenée à exercer son métier dans 20 à 25 écoles de 4 commissions scolaires différentes, en tant qu’enseignante en musique, en adaptation scolaire, et auprès des élèves en difficulté. Elle planifiait sa retraite depuis 5 ans, lorsqu’elle a pris la décision de partir.

«J’ai aimé travailler jusqu’à la fin, parce que j’avais assez d’énergie pour tenir le fort. C’était le temps pour moi de laisser la place à d’autres. J’étais prête et je ne regrette pas du tout. C’est un beau changement dans ma vie et je suis contente d’être en santé pour pouvoir en profiter», a raconté Céline Tremblay. Elle est partie l’esprit en paix, bénéficiant d’un régime de retraite rattaché à sa profession.

IMPLICATION

Politisée, elle aime s’investir pour que les choses changent. Elle valorise l’égalité afin de réduire la pauvreté. Céline Tremblay fait partie du comité de coordination de Québec solidaire à Rivière-du-Loup, et souhaite que la voix du parti soit davantage entendue.

«Je trouve que l’écologie, le féminisme et l’égalité font changement de la pensée néolibérale plus axée sur l’économie». Depuis son départ à la retraite, elle estime avoir le temps nécessaire pour s’impliquer activement dans la vie politique de la région. 

«Quand on finit de travailler et qu’on commence sa retraite, ça fait un peu penser à quand on quitte les études pour aller sur le marché du travail. On réalise qui ont est, et une nouvelle page d’histoire s’écrit», a-t-elle illustré.

Céline Tremblay compte passer du temps à aménager son jardin cet été à Rivière-du-Loup. «J’ai aussi participé aux rencontres citoyennes concernant le nouveau plan d’urbanisme pour la Ville.» Elle affirme être pleinement en accord avec les projets qui ont été proposés, qui mettent de l’avant une dynamique d’achat local et de vie communautaire collaborative et inclusive.

 

Publicité

Commentez cet article