Publicité
13 avril 2016 - 13:37 | Mis à jour : 14:16

Réduction de vitesse sur la 132 : la MRC des Basques en demande plus

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Trois-Pistoles - Le ministère des Transports du Québec a confirmé, le 12 avril, qu’il réduira la limite de vitesse à 80 km/h entre les rues L’Italien et Notre-Dame Ouest, à Trois-Pistoles. Une décision qui ne comble pas les attentes de la MRC des Basques. 

Ainsi, le gouvernement a fait un premier pas envers les demandes des élus des Basques qui lui demandait en janvier, par voie de résolutions, d’agir contre la dangerosité de cette parcelle de la 132. Des municipalités comme Saint-Mathieu-de-Rioux, Trois-Pistoles et Saint-Jean-de-Dieu, pour ne nommer que celles-là, avaient réclamé du changement. Ils proposaient une limitation de vitesse à 70 km/h et l’installation de radars photo.

« Leur réponse est un signe qui démontre une certaine ouverture, mais ça ne correspond pas à la requête que nous avions faite », a tranché, mercredi, le préfet de la MRC, Bertin Denis. « Nous avons fait une demande de rencontre avec le ministère. Une résolution signée par les maires a été envoyée. »

Du côté du ministère, on indique que le choix de 80 km/h a été décidé pour ne pas brusquer les automobilistes qui sortent d’une zone de 90 km/h. « Il faut voir cette zone comme une transition qui incitera les conducteurs à ralentir à 70 km/h par la suite », a indiqué la porte-parole Myriam Leclerc, soulignant que des panneaux radars pédagogiques seront aussi installés de façon sporadique. Ceux-ci rappelle la vitesse des automobilistes en temps réel. 

RÉAMÉNAGEMENTS

Dans sa lettre envoyée à la MRC, le ministère a également confirmé que deux nouveaux projets de réaménagements sont sur la table pour améliorer le secteur près du Tim Hortons et celui devant la Fromagerie des Basques. Impossible toutefois de connaître l'échéancier, puisque « les investissements régionaux du gouvernement en matière de Transports n’on pas encore été faits ». 

« Ces projets devaient être fait il y a deux ans. Avec la MRC des Basques, c’est toujours difficile, toujours des demi-mesures [...] Pour nous, le nec plus ultra, ce serait un carrefour giratoire à l’intersection des routes 132 et 293. Tout ça sera abordé lors de notre rencontre », a ajouté M. Denis. 

La réponse du ministère des Transports à la demande de la MRC a été tranmise à la fin mars, soit près de trois mois après l'envoi des résolutions. 

 

Publicité