Publicité
13 juin 2014 - 06:03

Le 2e Forum social bas-laurentien à Saint-Mathieu en septembre

Hugues Albert

Par Hugues Albert, Journaliste

Trois-Pistoles – C’est à Saint-Mathieu qu’aura lieu le deuxième Forum social bas-laurentien, du 19 au 21 septembre. Les deux porte-parole de cet événement sont Chantale Lavoie, préfet de la MRC de Matapédia, et le musicien Sébastien Rioux, cofondateur de festival Écofête de Trois-Pistoles.

Les coordonnateurs, Marie-Claude Bouchard et Simon Côté, sont à pied d’œuvre depuis près de six mois à la tête d’un comité regroupant une trentaine de personnes. Le forum reçoit le soutien de plusieurs institutions et organismes du Bas-Saint-Laurent. Les inscriptions sont présentement en cours, étant obligatoires si on veut prendre part à ce rendez-vous qui réunira des intervenants de tous les coins de la région.

CONFÉRENCES ET ATELIERS

Rendez-vous citoyen organisé sous le thème « Vivre ensemble d’hier à demain », le Forum social bas-laurentien constitue une tribune qui offre de réfléchir et de proposer des pistes de solution pour les communautés rurales de la région.

Deux conférencières et un conférencier, Suzanne Tremblay, ex-députée du Bloc québecois maintenant conseillère municipale à Saint-Fabien, Karine Vincent, qui joue un rôle de premier plan dans la vie culturelle des Basques, et Raphaël Canet, politicologue et sociologue, prendront la parole en tant que panélistes à la journée d’ouverture du forum, le vendredi 19 septembre, dans le cadre d’une conférence animée par Marcel Méthot, un ex-enseignant à l’UQAR.

Les autres journées seront fort animées également avec divers ateliers touchant les préoccupations socio-économiques et démographiques des communautés rurales, en plus d’activités culturelles de divers types. La programmation n’est actuellement qu’embryonnaire et elle va connaître un développement intéressant d’ici la fin juin.

DÉBAT CITOYEN

Un événement que l’on veut écoresponsable et participatif, le Forum social bas-laurentien se donne pour objectifs d’offrir un espace de débat citoyen et mobilisateur dans la région, de favoriser le rassemblement, les réflexions et les échanges autour d’enjeux communs, de susciter et d’identifier des pistes d’actions concrètes et de permettre la création de liens dans un esprit convivial et festif.

Mais il se doit d’aller plus loin encore, estime Suzanne Tremblay, qui était présente à Esprit-Saint lors du tout premier rendez-vous en septembre 2011. Mme Tremblay désire voir une assemblée délibérante à la conclusion du forum qui sera l’occasion pour les citoyens de débattre de positions et de prendre des décisions pour l’avenir de leurs communautés sinon un tel événement n’a à peu près aucune pertinence.

OPÉRATIONS DIGNITÉ

Le Forum social bas-laurentien peut devenir un instrument de développement important dans l’avenir des communautés rurales projetant en des actions concrètes la réflexion de nombreux citoyens qui y participent. Il est une bonne occasion de démontrer que c’est par l’engagement personnel dans une démarche collective qu’on peut parvenir à avancer plutôt que de stagner.

Quand on a empêché la fermeture de communautés rurales au début des années 1970 dans le cadre des Opérations Dignité, on s’est donné des moyens qui ont permis de continuer de travailler et vivre dans des milieux dont l’avenir s’annonçait plutôt sombre. La démarche doit se poursuivre de plus belle et toujours plus fort quand on assiste à un désengagement marqué des élus envers les communautés éloignées qui sont de plus en plus laissées à elles-mêmes.

Pour toute information sur le Forum social bas-laurentien, il suffit de communiquer par courriel à : info@forumsocialbaslaurentien.org.

 

 

   

 

Publicité

Commentez cet article