Publicité
5 août 2013 - 09:31 | Mis à jour : 6 août 2013 - 08:58

Inauguration de la station nautique du Lac Témiscouata

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Notre-Dame-du-Lac – La station nautique du Lac Témiscouata a été officiellement inaugurée le samedi 3 août. Il s’agit de la 13e faisant partie du réseau Québec Stations Nautiques de l’Association maritime du Québec (AMQ).


Une station nautique offrira à la région la possibilité d’effectuer des partenariats régionaux et provinciaux concernant le tourisme nautique. Elle couvre la MRC de Témiscouata au complet, dans le but de structurer, coordonner et promouvoir le tourisme nautique dans la région.


Située aux abords du Lac Témiscouata, elle est la première autour de cette étendue d’eau à adhérer à l’AMQ. Yves Paquette, directeur général de l’AMQ, la considère comme un outil de développement touristique régional. « La région est centrée autour d’un lac, c’est naturel pour les habitants d’avoir une station nautique à proximité » a-t-il souligné, lors de la conférence de presse.


Pour Pierre Mailloux, directeur général de la Corporation du Centre de Plein Air de Notre-Dame-du-Lac Inc, la prochaine étape, c’est de former un comité pour documenter la station nautique de du Lac Témiscouata. Les membres du comité participeront au salon nautique de Montréal pour faire la promotion de la région à l’extérieur du Bas-Saint-Laurent.


Étant donné l’attraction touristique que génèrera cette nouvelle attraction, une hausse de la fréquentation du lac par les embarcations nautiques est à prévoir. Dans le cas où une situation d’urgence surviendrait sur le lac, un plan est en train de se développer au niveau de la MRC de Témiscouata. « Le préventionniste Gérald Dubé et Claude Bourgoin du Pacte rural sont en train de monter un programme » a clarifié Pierre Mailloux.


L’Association maritime du Québec regroupe 9000 membres, dont des membres corporatifs et des plaisanciers. La classification des marinas est effectuée selon l’éventail de services offerts, la qualité des infrastructures, l’écomarina de l’AMQ et l’investissement des gens dans un programme de qualité.

Publicité

Commentez cet article