Publicité

19 décembre 2021 - 06:04

Jèzréel Rioux s'alignera avec le Campus Notre-Dame-de-Foy 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Un athlète des Guerriers de l’École secondaire de Rivière-du-Loup joindra la meilleure division collégiale de football au Québec, l’automne prochain. Jèzréel Rioux, originaire de Trois-Pistoles, a été recruté par le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy. 

Receveur de passes pour les Guerriers, Jèzréel Rioux a fait le choix de cette organisation de la région de Québec devant celle de La Pocatière et une autre de Montréal. C’est lui-même qui a fait les premiers contacts, preuve de sa volonté de poursuivre son développement au niveau supérieur. 

«J’ai choisi le CNDF, car dès mon arrivée les joueurs étaient super gentils. Je me sentais déjà dans la famille et je pense que l’ambiance et l’encadrement de l’équipe sont juste parfaits pour moi. Une autre raison, c’est que plusieurs joueurs parlent français et anglais, et étant donné que je suis anglophone de base, la compréhension de certaines choses va être splendide», a-t-il partagé. 

L’équipe du Campus de Notre-Dame-de-Foy évolue en première division collégiale, la meilleure en province. Jèzréel Rioux confie que ce n’était pas le facteur le plus important dans sa décision, mais il admet que le défi de jouer avec et contre les meilleurs l’inspire.  

«Personnellement, division 1, division 2 ou division 3, dans ma tête cela ne change rien. Ma première année, c’est certain que je vais moins jouer et c’est aussi certain qu’il va y avoir des joueurs bien meilleurs que moi, mais juste d’avoir l’expérience de jouer collégial, je crois que ça va aider énormément mon développement comme joueur.» 

«La division 1, oui c’est fort et il faut travailler fort pour y réussir. C’est donc le moment de ne pas prendre ça à la légère et de mettre encore plus d’efforts, car ce sera une grosse transition.»

L’athlète, qui a touché à plusieurs sports au secondaire, raconte avoir été initié au football vers 14 ou 15 ans. S’il admet n’avoir pas beaucoup joué à sa première année, il s’est concentré sur son entrainement et l’apprentissage du jeu. L’année dernière, il a beaucoup plus touché au ballon, malgré l’impact de la pandémie sur la pratique du sport. Puis, cette saison, en secondaire 5, il a brillé avec les Guerriers, attirant sans aucun doute l’intérêt de plusieurs recruteurs.

«C’était la saison vraie saison qui comptait et j’étais prêt pour n’importe quoi, confie-t-il. J’ai aussi eu énormément d’aide de mes coachs François Coulombe et Jérémy Rioux, ainsi que du quart-arrière Ludovik Boisvert.»

Le nom de Jèzréel Rioux s’ajoute maintenant à une liste sélecte d’une dizaine de joueurs des Guerriers qui ont atteint la première division collégiale. Certains d’entre eux ont ensuite poursuivi leur carrière à l’université. Jézréel n’est pas encore rendu là, mais ses prochaines performances seront sans contredit suivies par plusieurs amateurs de la région. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article