Publicité
24 juillet 2019 - 10:19

Un septième encan d’œuvres au profit du Centre d’art de Kamouraska

Le célèbre encan annuel du Centre d’art de Kamouraska sera de retour le samedi 24 août à la grange champêtre du Manoir Taché de Kamouraska. Sous la présidence d’honneur de Bernard Derome, ce septième encan d’œuvres d’art propose un corpus de 69 œuvres. Animé par Christian Bégin, cet événement-bénéfice est un incontournable pour tous les types de collectionneurs. Un cocktail dînatoire, à 17h, précédera l’encan à la criée.

Une nouvelle formule

La soirée débutera à 17h avec un cocktail dînatoire. Les billets pour le cocktail dînatoire sont en vente au Centre d’art de Kamouraska. Pour les convives souhaitant assister uniquement à l’encan à la criée, il sera possible de s’inscrire gratuitement à compter de 18h45. L’encan, animé par le commissaire-priseur Christian Bégin, sera lancé à 19h. De plus, chaque année, cet événement-bénéfice permet au Centre d’art de Kamouraska d’amasser des fonds pour la poursuite de son développement, tout en favorisant la circulation d’œuvres de créateurs québécois sur le marché de l’art. Cette septième édition marque un tournant ; pour chaque œuvre vendue, une redevance sera versée aux artistes le désirant. 

Un imposant corpus

L’édition 2019 de l’encan propose un important corpus de 69 œuvres. Sérigraphies, peintures, estampes, photographies, sculptures, linogravures sont proposées : des œuvres marquantes qui explorent et proposent des univers riches, profonds, sensibles. Soixante-trois créateurs y voient leurs œuvres mises en lumière : des artistes de renom ayant marqué l’histoire de l’art tels que René Derouin, Rita Letendre, Fernand Toupin, Marcel Bellerive; des artistes bas-laurentiens reconnus tels que Caroline Bolieu, Michel Lagacé, Miguel Forest, Olivier Blot, Ito Laïla Le François; des artistes québécois bien établis tels que Marc Séguin, Normand Rajotte, Yechel Gagnon, Jessica Auer. Une exposition pré-enchères aura lieu les 23 et 24 août, entre 10h et 17h, à la grange champêtre du Manoir Taché.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article