Publicité
20 novembre 2018 - 16:26 | Mis à jour : 16:50

Éclosion d’infections à l'E. coli associées à la laitue romaine

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec divers partenaires dont l'Agence canadienne d'inspection des aliments, Santé Canada, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis (U.S. CDC) et la Food and Drug Administration des États-Unis (U.S. FDA) pour faire enquête sur une éclosion d'infections à E. coli en Ontario et au Québec ainsi que dans de nombreux États américains.

Au Canada, d'après les conclusions de l'enquête, la source de l'éclosion d'infections à E. coli serait la laitue romaine, mais la cause de la contamination n'a pas encore été déterminée. Il s'agirait de la même source d'E. coli qui a causé des maladies au Canada et aux États-Unis en 2017. 

D'après l'Agence de la santé publique du Canada, «l'éclosion actuelle semble se poursuivre, car des cas de maladies liées à la laitue romaine continuent d'être signalés. Ces récents cas indiquent que la laitue romaine contaminée pourrait encore se trouver sur le marché (y compris dans les restaurants, les épiceries et tout établissement qui vend des aliments).»

Puisque le risque est toujours présent, l'Agence de la santé publique du Canada recommande aux personnes qui se trouvent en Ontario et au Québec d'éviter de consommer de la laitue romaine ainsi que des mélanges de salades contenant de la laitue romaine jusqu'à ce qu'elle en sache plus sur l'éclosion et la cause de la contamination. 

CONTAMINATION

L'E. coli est une bactérie qui vit dans les intestins de bovins, de volaille et d'autres animaux. Les fruits et légumes crus qui ont été en contact avec des excréments infectés d'animaux sont une source fréquente d'infections. La laitue peut se contaminer dans les champs par la terre, l'eau, les animaux ou du fumier mal composté, lors de la récolte, ou du transport, ou encore à l'épicerie si elle est en contact avec des bactéries nocives de viandes, volaille, poissons ou fruits de mer crus. 

RÉSUMÉ DE L'ENQUÊTE

Au Canada, en date du 20 novembre, 18 cas d'infections à l'E. coli faisaient l'objet d'une enquête: en Ontario (3) et au Québec (15). Les personnes sont devenues malades entre la mi-octobre et le début de novembre 2018. Six personnes ont été hospitalisées et une personne a souffert du syndrome hémolytique et urémique, qui se manifeste par de graves complications qui peuvent résulter d'une infection à l'E. coli. Aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 5 à 75 ans. Dans la plupart des cas (56 %), ce sont des filles et des femmes.

La majorité des personnes qui sont tombées malades en Ontario et au Québec ont déclaré avoir mangé de la laitue romaine avant que ne se manifeste la maladie. Elles ont dit en avoir mangé à la maison, ainsi que dans des salades préparées vendues en magasin, ou dans des mets commandés dans des restaurants et des chaînes de restauration rapide.

CONSEILS DE L'AGENCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

La laitue romaine peut avoir une durée de conservation allant jusqu'à cinq semaines, il est donc possible que la laitue romaine contaminée achetée au cours des dernières semaines se trouve encore dans votre maison. Il se pourrait que les restaurants et les détaillants vendent encore des produits de laitue romaine.

Les conseils qui suivent aideront à réduire le risque d'infection à l'E.coli, mais ils n'éliminent pas entièrement le risque de maladie. Lavez-vous les mains soigneusement à l'eau tiède et au savon pendant au moins 20 secondes avant de manipuler de la laitue et après l'avoir fait. La laitue non lavée, y compris les pommes de laitue vendues en sac scellé, doit être manipulée et lavée comme suit : 

  • Enlevez les feuilles enveloppantes de la laitue fraîche.
  • Lavez les feuilles détachées de la laitue à l'eau courante fraîche. Il n'est pas nécessaire d'utiliser autre chose que de l'eau pour laver la laitue. Un rinçage en douceur avec de l'eau est tout aussi efficace que d'employer des nettoyants.
  • Rincez la laitue jusqu'à ce que les saletés disparaissent.
  • Ne trempez pas la laitue dans un évier rempli d'eau. Les bactéries de l'évier pourraient la contaminer.
  • N'entreposez pas la laitue dans le réfrigérateur pendant plus de sept jours. Jetez-la si les feuilles sont flétries ou roussies.
  • Utilisez de l'eau tiède et du savon pour laver à fond tous les ustensiles, les comptoirs, les planches à découper et les contenants de conservation avant de manipuler la laitue et après l'avoir fait pour éviter la contamination croisée.

Il est inutile de laver de nouveau les laitues prêtes à manger vendues dans un emballage scellé portant les mentions «lavé», «prélavé» ou «lavé trois fois». Ces produits doivent également être mis au réfrigérateur et consommés avant la date de péremption.

SYMPTÔMES

Les personnes infectées à l'E. coli peuvent développer une multitude de symptômes. Certaines ne se rendent pas malades du tout, bien qu'elles puissent quand même transmettre l'infection à d'autres. D'autres peuvent ressentir de sérieux maux d'estomac. Dans certains cas, les personnes deviennent grièvement malades et doivent être hospitalisées.

Voici les symptômes qui peuvent se manifester entre le premier et le dixième jour après un contact avec les bactéries :

  • des nausées
  • des vomissements
  • des maux de tête
  • une légère fièvre
  • de violentes crampes d'estomac
  • des diarrhées liquides ou sanglantes

La plupart des symptômes disparaissent au bout de cinq à dix jours. Il n'y a pas vraiment de traitement contre les infections à E. coli, autrement que de surveiller l'évolution de la maladie, assurer le confort du malade et éviter la déshydratation par une hydratation et une alimentation adéquates. Les gens qui développent des complications pourraient nécessiter des soins plus poussés, comme une dialyse dans les cas d'insuffisance rénale. Si les symptômes persistent, vous devriez communiquer avec votre professionnel de la santé.

SOURCE : AGENCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA

 

 

 

Publicité

Commentez cet article