Publicité
3 décembre 2019 - 08:35 | Mis à jour : 08:52

À Rimouski, pourquoi pas à l’hôpital de Rivière-du-Loup

Bonjour, je suis citoyen de Saint-Athanase au Témiscouata. J’ai, il y a quelques semaines, envoyé une demande à la ministre de la Santé (Danielle McCann) concernant certains faits. J’ai reçu qu’un avis de réception, mais pas de réponse.

Voici ma demande:

L’an dernier, plusieurs de mes concitoyennes ont dû se rendre à l’hôpital de Rimouski pour y recevoir des traitements d’un cancer du sein, chacune au moins une dizaine de voyages. Un oncle aussi ayant des problèmes de glaucome et un ami a aussi du faire les mêmes voyages, lui pour un pontage aux jambes. Il y a quelques semaines, mon médecin m’a référé à un urologue pour une anomalie à la prostate, un oncologue (très gentil) m’a examiné et m’a donné une prescription pour une biopsie... à l’hôpital de Rimouski parce que les radiologistes y ont été regroupés, gracieuseté du docteur Barrette. Je pense que même des patients de la Gaspésie doivent faire un voyage (764 km aller retour).

Plusieurs de ces services étaient auparavant offerts à l’hôpital de Rivière-du-Loup mais c’est sous notre chère ex-ministre de la santé Barrette que des coupures furent faites et que plusieurs traitements ont été transférés à Rimouski.

Pour ce qui est de ma part, une autre solution serait à Québec (ce qui serait mieux pour moi car j’y ai de la famille). Mais je devrais y rencontrer de nouveau un urologue ou un oncologue pour y avoir une nouvelle prescription de biopsie.

J’aimerais savoir pourquoi la prescription de biopsie du spécialiste de Rivière-du-Loup n’est pas valide pour Québec. Beaucoup de frais tout cela pour le service de santé et moi-même. Sans compter le temps qui passe et que j’ai une possibilité de cancer de la prostate qui me pend au nez. Ma deuxième question: Est-ce que ces services pourraient être rétablis à Rivière-du-Loup?

Voyez l’heure à laquelle je vous écris. C’est mon lot de toutes les nuits de me réveiller et de ne pouvoir me rendormir. Je ne pense qu’à cette situation. La colère. Tout y passe comme réflexion et je me demande ce que je vais faire, ou ne pas faire avec cette prescription.

Des fois je me dis que je préfèrerais crever que d’avoir à subir cette situation.

Merci de votre écoute monsieur Tardif (Note : lettre également envoyée à Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup – Témiscouata).

 

Pierre Croteau de Saint-Athanase (68 ans)

 

Publicité


Publicité