Publicité
31 mai 2019 - 08:00

Oui! Nous pouvons encore faire confiance au système de santé

Le 5 juillet 2015, ma vie bascule dramatiquement, dû à un évènement incontournable. Je me retrouve donc en douleur extrême. Jour après jour, cette douleur envenime mon existence.

Près de deux mois plus tard, je fais la rencontre de «mon Dr Ménard», mon ange, mon sauveur. Grâce à lui, je reprends l’espoir d’un revirement de situation, d’une guérison certaine.

Les semaines, les mois, les années passèrent, avec son expertise et celui de plusieurs autres spécialistes de Rivière-du-Loup et de Lévis. Il tient «sa promesse» de m’accompagner jusqu’à «ma guérison».

Maintenant, la vie l’amène ailleurs, vers d’autres horizons. Peut-être y a-t-il quelqu’un à secourir d’une épreuve telle que la mienne?

Ce que je veux exprimer aujourd’hui, c’est qu’en entrant dans ma vie, il m’a permis de conserver celle-ci. Grâce à un être tel que lui, rempli de gentillesse, de compassion, d’empathie, d’une écoute très active, d’une humanité profonde, d’une grandeur d’âme et d’une intelligence du cœur, je continuerai mon chemin en gardant en mémoire tout ce qu’il a fait pour moi.

Quatre ans plus tard, je peux témoigner que la bonté est encore de ce monde et qu’il faut retenir que c’est encore de «vrais humains» qui s’occupent de nous dans le système de santé.

Bonne continuation, «mon Dr Ménard». Quelle perte inestimable pour l’hôpital de Rivière-du-Loup!

 

Sonia Gagnon

Rivière-du-Loup

Publicité