Publicité
1 janvier 2019 - 10:00 | Mis à jour : 10 janvier 2019 - 15:37

Dans les yeux de mon père…

Depuis mon tout jeune âge, le souvenir que j’ai de mes Noëls est teinté de joie. Pendant des semaines, mes frères et moi regardions dans le catalogue la panoplie de jouets offerts sans même regarder le prix.

Mes trois frères et moi vivions une grande émotion de penser à tous les cadeaux que nous pourrions développer le jour de Noël. Les préparatifs se faisaient par ma mère durant quelques semaines : la tourtière, le pâté aux trois viandes, la dinde farcie, les gâteaux de toutes les couleurs, le sucre à la crème et le cipaille.

On partait dans les bois avec mon père pour couper notre sapin de Noël. De retour à la maison, on entrait l’arbre, il était enneigé, on salissait le plancher souvent fraîchement lavé. Ma mère nous regardait, mais souriait de nous voir aussi heureux et on décorait de lumières, de glaçons et de boules très colorées. La veille de Noël, la tradition voulait que nous allions nous coucher et nos parents venaient nous réveiller pour minuit. La table était mise, l’arbre décoré, les cadeaux tous enveloppés et déposés sous le sapin n’attendaient que la marmaille attaque.

Une personne distribuait les cadeaux, mon père. Chacun à tour de rôle nous allions prendre un cadeau. À son dernier Noël avec nous, j’ai vu dans les yeux de mon père la fierté qu’il avait d`être là. Une larme toujours présente, son regard plein d’amour, j’ai réalisé avec les années que jamais je n’ai vu dans les yeux de mon père que nous étions pauvres, qu’il était fatigué de travailler pour pouvoir nous offrir tous ces cadeaux et cette nourriture. Je n’ai jamais vu dans les yeux de mon père le découragement. J’ai vu dans les yeux de mon père de la fierté, de l’amour et j’ai senti que son goût pour que l’on soit heureux était plus fort que tout.

Hommage à mon père.

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup, a lu ce texte à l’occasion du diner de Noël du Carrefour d’initiatives populaires.

 

Publicité