Publicité
1 août 2018 - 09:44

Alors, ça vient ce tunnel ?

Fort de mes observations sur différentes sortes de tunnels (Roissy Charles de Gaulle, kilomètre 500 de la 20, passages souterrains sous différentes voies ferrées, etc.) et sans n’avoir rien inventé, mais voulant faire profiter de mes expériences, j’avais proposé un tunnel sous le trafic pour débloquer la 132 à la fromagerie des Basques.

Comme c’est souvent le cas lorsqu’on propose une solution originale, mon idée a fait la risée de certains médias. Pourtant, encore aujourd’hui, elle semble tout à fait pertinente. Les touristes, ainsi que la marchandise pourraient transiger d’un site à l’autre, sans nuire à la circulation routière, d’un cout minime, sans abimer le paysage et d’un entretien facile cette solution serait une façon, aussi, pour un élu ou un personnage influent, de mousser son égo en le prenant sous son aile. Quel est celui qui le reprendra à son compte? À suivre pour le bien de tous, car entre nous, planter un feu de circulation pour améliorer la fluidité de la circulation, ça ressemble plus à ces lubies qu’ont les ingénieurs du MTQ à partir de leur bureau, d’en placer partout pour se donner bonne conscience, qu’à une solution réfléchie et appropriée.

Gilbert Blachon

 

Publicité