Publicité
22 août 2018 - 08:00 | Mis à jour : 12 septembre 2018 - 09:21

« Le temps est venu de se dire au revoir » - Dre Louise la Fontaine

Gens de Rivière-du-Loup, après 21 ans au Bas-Saint-Laurent comme médecin omnipraticienne, le temps est venu de se dire au revoir.

Durant toutes ces années, j’ai eu la chance de vous connaitre, d’abord grâce à ma pratique multidisciplinaire en CLSC qui incluait des visites à domicile qui m’ont vite plu. On m’a vite sollicité pour travailler à améliorer les soins palliatifs, puisqu’il existait des lacunes importantes.

C’est ainsi que je me suis appliquée à faire valoir les besoins de la clientèle vulnérable en fin de vie auprès des responsables des services. Doucement, avec des soignants sensibles à cette réalité, une équipe dédiée en soins palliatifs est née. J’ai formé et été responsable de cette équipe pendant plusieurs années.

Soigner les gens en fin de vie, prendre soin de leurs proches avec une équipe compétente a véritablement été un privilège. Je me suis donc progressivement et naturellement orientée uniquement vers ces soins, sur tout le territoire.

Dans les années 90, notre projet était novateur dans le Bas-Saint-Laurent. Ayant toujours fait du bénévolat, je siégeais déjà alors au conseil d’administration de l’Association québécoise des soins palliatifs. Avec l’appui d’un groupe de citoyens partageant le même rêve, nous avons mis sur pied la Maison de soins palliatifs du KRTB. J’ai été, avec Mme Sylvie St-Onge, infirmière, la responsable de l’organisation des soins et services de la maison : recrutement, formation, mise en route, etc. Il fallait vraiment y croire ! Nos premières personnes sont entrées en 2009.

Avec dévouement et amour, j’ai eu les responsabilités de directrice générale, de responsable de l’équipe médicale et de médecin auprès de la clientèle jusqu’en 2016. Ces années ont été les plus belles de ma carrière. Je remercie chacun d’entre vous qui m’avez soutenue dans cette mission profondément humaine.

Malgré moi, j’ai dû quitter en 2017. J’ai vécu une immense peine intérieure en étant privée de côtoyer des gens précieux, autant les collègues soignants que les bénévoles et les personnes en fin de vie. On me privait de ma pratique et, du même coup, on privait la population d’une expertise reconnue à la grandeur de la province.

Je me suis beaucoup interrogée pour connaitre les raisons de cette décision, allant jusqu’à engager une firme externe pour repasser au peigne fin mes années à la Maison Desjardins. Nous n’en avons trouvé aucune. Rien.

On récolte ce que l’on sème. Je reçois encore souvent des témoignages de gens chez qui j’ai su semer des graines d’espoir et de réconfort et qui ont grandi pour devenir de belles fleurs. Les mauvaises semences que certains m’ont imposées, elles, n’ont jamais germé.

Heureusement, après la pluie, le soleil finit toujours par revenir. Et la vie m’appelle ailleurs. De nouveaux défis m’attendent afin d’améliorer les soins et services palliatifs ainsi que leur qualité dans ma ville natale, Sherbrooke, où j’y poursuivrai ma mission en tant que médecin et présidente de l’Association provinciale des soins palliatifs.

Je vous remercie 1000 fois, vous qui m’avez accueillie et adoptée. Je serai toujours heureuse de vous revoir. Je quitte, fière du travail accompli avec toutes les personnes de valeur qui ont cru en moi. Pour les autres, la vie se chargera de leur enseigner la bonté. C’est ce que je leur souhaite, honnêtement.

 

Louise la Fontaine md PhD

Fondatrice MDSP

Médecin soins palliatifs

Présidente Association de soins palliatifs

Vice-présidente Société québécoise des médecins de soins palliatifs

Publicité