Publicité

22 décembre 2021 - 06:31 | Mis à jour : 09:37

Quelques livres sous le sapin

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Trouver un cadeau à quelques heures de Noël est un défi qui peut s’avérer être éprouvant. Pourquoi ne pas vous rendre dans une librairie et offrir un livre en guise de présent ? Donner un livre c’est plus qu’offrir de la culture, aussi riche soit-elle, mais c’est aussi transmettre un peu de soi-même.

Je vous présente ici quelques coups de cœur de mes lectures de la dernière année qui sont peut-être plus susceptibles de rejoindre parents et amis, et suffisamment récents pour ne pas avoir déjà été achetés.

Le petit astronaute par Jean-Paul Eid
Le bédéiste Jean-Paul Eid a lancé son dernier album le printemps dernier : Le petit astronaute est une pépite ! Oubliez tout de suite les aventures de science-fiction aux personnages surdimensionnés et suintants. Le petit astronaute, c’est la bienveillante histoire de Tom, un garçon atteint de paralysie cérébrale et de sa famille. Le livre se découvre par les yeux de la sœur, Juliette. Au fil des pages, Jean-Paul Eid jette un regard lumineux sur la différence de ces enfants. Une œuvre puissante à lire par toute la famille. La qualité du récit, les traits de crayon et la sensibilité démontrée par l’auteur en font un livre incontournable. Une BD qui fait du bien à l’âme.

Chroniques de jeunesse par Guy Delisle
Un incontournable sous le sapin de Noël, revoici Guy Delisle et son nouveau roman graphique : Chroniques de jeunesse. Le bédéiste plante le décor de son dernier livre dans l’usine Stadacona de Québec, de l’entreprise Papiers White Birch. Delisle y a passé trois étés dans sa jeunesse, avec son père. Encore une fois, le récit est autobiographique. D’anecdote en anecdote, on suit ses pas d’adolescent dans cette usine mythique de la vieille capitale. On retourne donc au Guy Delisle de 16 ans, timide, à côtoyer des employés aussi colorés les uns que les autres. Le gros défaut du roman graphique, c’est qu’il est définitivement trop court. 152 pages, on en reprendrait ! À offrir ou à s’offrir.

En feu ! par Manon Lapierre
Manon Lapierre c’est l’auteure derrière le blogue et la chaine YouTube «La petite bette, c’est aussi l’auteure du livre de recettes En feu !. Des recettes parfaites pour le glamping, un livre dans lequel on retrouve ses fameux (et délicieux) pains, mais aussi et surtout de la bouffe de foodies à cuisiner sur feu de bois. Exit les barbecues au propane, portable ou non. Ici c’est le feu brut qui est à l’honneur. Les recettes sont variées, savoureuses, et le livre est superbement illustré. Le livre ne me quitte plus l’été et il trône au fond de mon sac avec celui de Billy Rioux, Bushcraft, la survie relaxe. Essayez les pilons de poulet, le filet de saumon sur la buche, le cassoulet ou le biscuit géant en dessert dans le poêlon et les sardines sur le feu (si ! si !) en apéro.

Tiohtià:ke de Michel Jean
J’aime Montréal à m’en confesser. Même dans sa laideur, la métropole que je connais bien sait être belle. Mais je ne la vois pas avec des lunettes roses et l’itinérance y est l’un de ses principaux maux. Avec Tiohtià:ke, qui signifie Montréal en mohawk, l’auteur Michel Jean conclut une trilogie amorcée avec Kukum, son plus grand bestseller et que je vous recommande vivement. Le premier, magnifique, racontait l’histoire de son arrière-grand-mère Almanda, le second, Atuk celui de sa grand-mère. Mais pour Tiohtià:ke, Michel Jean aborde les conséquences des pensionnats sur les Autochtones d’aujourd’hui. Que l’on se comprenne bien ici, ces pensionnats n’ont rien à voir avec ceux illustrés par l’ancien premier ministre Jean Chrétien lors de son passage à Tout le monde en parle. Dans le livre, l’itinérance se love dans le square Cabot, coincé entre l’avenue Atwater, la rue Ste-Catherine et la rue Tupper où Élie retrouve un semblant de nature et surtout d’amitié. L’histoire aurait aussi bien pu se dérouler à l’angle de la rue Milton et de l’avenue du Parc, l’itinérance est complexe. Michel Jean aborde plusieurs thèmes, dont la justice autochtone. Le roman s’articule autour d’Élie Mestenapeona de Nutashkuan, reconnu coupable du meurtre de son père et qui se retrouve banni à vie de sa communauté.

Les perdants magnifiques de Leonard Cohen
Seul livre de ces suggestions qui n’a pas été publié en 2021, Les perdants magnifiques (Beautiful Losers, 1966) de l’immortel Leonard Cohen est le deuxième roman de celui qui est avant tout reconnu pour sa poésie et ses chansons. Roman expérimental, et déjanté. Le narrateur cherche à reconstituer la vie d’une sainte iroquoise, Kateri (Catherine) Tekakwitha. Le livre met en scène un triangle amoureux entre un anglo-montréalais (le narrateur), sa défunte femme autochtone et l’énigmatique «F», l’un des leaders du mouvement séparatiste. Comme dans le reste de son œuvre, mais de façon plus échevelée, on y retrouve la sensualité, la poésie et une part de mysticisme.

VOICI LES RECOMMANDATIONS DE NOS LIBRAIRES :

Librairie du Portage
Tous sur les gins du Québec de Patrice Plante

«Cette année, j’ai décidé de vous proposer «Tous sur les gins du Québec» de Patrice Plante, alias Monsieur Cocktail. Ce livre est complet, on y présente les producteurs par région, les types de gins et, évidemment, 210 recettes de cocktails ! Pour compléter la présentation, il y a 145 fiches détaillées sur les gins de chez nous. De plus, il est très joli, donc on peut le laisser aisément sur la table du salon», souligne Valérie Lavoie de la Librairie du Portage. Un incontournable pour les amateurs de gin et tous ceux qui ont soif de le devenir !

Kadorama - Librairie Euskara
Le pain d’une vie ! de Josée Fiset

«L’odeur du pain frais qui embaume toute la maison… quelle odeur réconfortante ! Pendant la pandémie, de nombreux Québécois ont mis la main à la pâte pour confectionner leur propre pain. L’auteure Josée Fiset, cofondatrice de Première Moisson, nous offre pas moins de 150 recettes sans pétrissage pour nous faciliter la fabrication du pain. Cette passionnée du pain depuis près de 30 ans nous dévoile ses précieux conseils pour réussir nos fournées à tout coup, qu’il s’agisse du pain traditionnel au pain de fantaisie en passant par la pâte à pizza, la focaccia et bien plus encore. Les recettes sont présentées étape par étape et bien illustrées.» Selon Francisco Bélanger, propriétaire de chez Kadorama à Trois-Pistoles, Le pain d’une vie !, c’est le livre qu’il vous faut à la maison pour parfaire l’art de cuire votre propre pain ! Toute l’équipe profite de l’occasion pour vous souhaiter à tous des fêtes gourmandes et rassembleuses !

Librairie J.A. Boucher
La folie des foules de Louise Penny

Et pourquoi pas un roman policier où l’action commence entre Noël et le jour de l’An ? Les lecteurs retrouveront avec bonheur le village de Three Pines en Estrie (que vous ne trouverez sur aucune carte) et l’inspecteur-chef Armand Gamache. Pour ce 17e tome de la série, le policier est de retour chez lui après une incursion à Paris dans Tous les diables sont ici. Cette fois, Armand Gamache est sollicité pour assurer la sécurité lors d’une conférence de la professeure de statistiques Abigail Robinson dans une université voisine. Perplexe, Gamache minimise l’événement... jusqu’à ce qu’il se renseigne et découvre un discours si dangereux qu’il supplie l’université d’annuler son allocution. Un roman policier qui se déroule pendant les Fêtes à lire… pendant les Fêtes ! Une suggestion de Marcel Godbout, propriétaire de la Librairie J.A. Boucher.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article