Publicité

25 décembre 2021 - 06:32

Le bal de Noël

Par Johannie Dufour et Sarah Beauregard

Pour souligner les 250 ans de l’Île-des-Neiges, la Ville a décidé de renouer avec une ancienne tradition : la tenue d’un bal de Noël à l’Hôtel du Givre, un bâtiment patrimonial au cachet unique. Or, cette fois, les enfants sont invités. Mieux encore : pour permettre aux adultes de veiller aussi longtemps qu’ils le désirent, les jeunes pourront « camper » avec leurs amis dans une salle attenante, sous la supervision de parents bénévoles.

Très excitée, Capella tient difficilement en place durant le souper, qui s’éternise un peu trop à son goût. Pour sa part, Orion savoure tranquillement ses dernières bouchées en se demandant quelle surprise leur réserve le dessert. À cet instant, on dévoile une immense fontaine de chocolat et d’appétissants plateaux de fruits colorés… ainsi qu’une pile de tabliers pour ceux qui craignent de salir leurs jolis habits!

— Génial! s’exclament en chœur les jumeaux.

Alors que les convives se régalent, la mairesse Delisle remercie les organisateurs de la soirée, puis présente l’orchestre qui les fera bientôt danser. Déjà prête à rejoindre la piste, Capella se lève d’un bond. Toutefois, comme les serveurs débarrassent, seuls quelques musiciens montent sur scène, un par un, en prenant tout leur temps.

— Que font les autres, à ton avis? lui demande son frère.

— Je ne sais pas, mais on va le découvrir, rétorque la fillette.

Furtifs, les jumeaux se faufilent jusqu’aux loges, où le reste de l’orchestre semble énervé. Questionnant un violoniste, Orion apprend que Noémie, la chanteuse dont c’est le premier spectacle devant un aussi grand public, s’est enfermée dans les toilettes en raison du trac.

— On va lui parler, dit-il.

— Bonne chance, réplique une saxophoniste. Si elle n’est pas là dans deux minutes, on jouera sans elle.

Malgré leurs encouragements, la chanteuse refuse de sortir de la cabine. Capella a soudain une illumination :

— On pourrait chanter avec vous pour briser la glace, dit-elle. On a répété Vive le vent! à l’école, et plusieurs de nos amis sont ici.

— Euh… oui, pourquoi pas? balbutie la jeune femme. Si je ne suis pas seule, j’y arriverai sûrement.

Soulagés, Orion et Capella regagnent la salle de bal au pas de course et réunissent quelques camarades de classe tandis que l’orchestre finit de prendre place sur la scène. Y montant à leur tour, les enfants encadrent la chanteuse. Ensemble, ils livrent une performance qui soulève la foule… et insuffle une bonne dose de courage à l’artiste!

— Merci énormément, souffle-t-elle aux jumeaux avant qu’ils s’éclipsent. Maintenant, je sais que je peux le faire.

S’enchaînent ensuite pendant des heures des airs qui ravissent les danseurs. Lorsque l’orchestre fait une pause, il est temps pour les plus jeunes de rejoindre le dortoir improvisé.

Un peu déçus que ça se termine déjà, Orion et Capella sont néanmoins comblés par leur expérience.

— J’espère qu’il y aura un bal l’an prochain, dit la fillette en se glissant dans son sac de couchage.

— Hum, moi aussi, marmonne son frère, à moitié endormi.

Le lendemain, les réseaux sociaux de l’Écho de l’Île-des-Neiges font état d’un succès phénoménal et saluent notamment le talent de Noémie, qu’on qualifie de « belle découverte ». Après une telle réussite, tout porte à croire que le bal de Noël redeviendra une tradition incontournable!

FIN

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article