Publicité

16 décembre 2021 - 06:32

Le record de la plus grosse bûche de Noël

Par Johannie Dufour et Sarah Beauregard

Que d’excitation aujourd’hui à l’usine de gâteaux de l’Île-des-Neiges! Depuis l’aube, les meilleurs pâtissiers de la région tentent de battre le record mondial de la plus grosse bûche de Noël. Leur objectif? Concocter un dessert à la vanille glacé au chocolat presque aussi grand qu’une maison! Bien que le défi semble démesurément ambitieux, les chefs cuisiniers de l’Île-des-Neiges et leurs nombreux assistants sont certains de pouvoir le relever grâce à leur discipline et à leur talent.

Sur une estrade installée à proximité spécialement pour l’occasion, plusieurs curieux observent la scène avec intérêt.

— Regarde, Capella, dit Orion à sa sœur jumelle. Le récipient pour mélanger le glaçage est gros comme la piscine municipale!

— Miam… C’est tellement bon, du chocolat, réplique la fillette gourmande. J’aurais envie de nager dedans!

Circulant dans l’usine, le journaliste numéro un de l’Écho de l’Île-des-Neiges ne rate rien des opérations. Avec son appareil photo et un plaisir évident, Grégoire Ouellette immortalise sous tous les angles cet évènement inusité. Ainsi, pour obtenir la photo parfaite de la fameuse « piscine » de glaçage au chocolat, il s’installe dans la nacelle d’un chariot élévateur télescopique. Habilement manœuvrée par un ouvrier, la machine l’amène en douceur au-dessus de la gigantesque cuve.

— Quelle incroyable prise de vue! s’exclame Grégoire en s’inclinant dangereusement vers l’avant.

C’est alors que la ganse qu’il porte autour du cou pour retenir son précieux appareil photo se casse. Avec effroi, l’homme voit l’objet dont il ne se sépare jamais effectuer une chute libre de plusieurs mètres, s’enfoncer lentement dans le glaçage, puis disparaître!

Orion et Capella se précipitent pour venir en aide au journaliste.

— Monsieur Ouellette, est-ce que votre appareil est à l’épreuve de l’eau? demande Orion.

— Oui, oui, il est imperméable et extrêmement résistant! répond Grégoire. Je fais souvent des reportages à l’extérieur lors d’orages et de tempêtes de verglas. Il a toujours tenu le coup…

— Alors, on peut sûrement le repêcher! s’exclame Capella.

— Et le nettoyer! ajoute son frère.

Après avoir obtenu l’autorisation du responsable de la santé et de la sécurité au travail, Capella s’apprête à exécuter une mission délicate. Portant son propre équipement de plongée sous-marine, que ses parents sont allés chercher entretemps, et attachée à la nacelle du chariot élévateur avec un harnais robuste, elle s’immerge avec une joie non dissimulée dans l’onctueuse préparation chocolatée.

Quelques minutes plus tard, la fillette de 8 ans dégoulinante de glaçage s’écrie : « Je l’ai! » en brandissant l’appareil photo. Le journaliste reconnaissant la remercie en récupérant son équipement. Il l’essuie avec soin, puis constate avec soulagement qu’il est toujours fonctionnel!

Après avoir purifié le glaçage à l’aide d’un procédé infaillible, l’escouade culinaire de l’Île-des-Neiges achève de relever son défi devant un jury franchement impressionné. Et une fois photographié pour le livre des records mondiaux, le dessert géant est découpé et partagé parmi tous les habitants de la région, au plus grand bonheur des jumeaux!

FIN

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article