Publicité
22 décembre 2019 - 14:04

Noël au Manoir des Poinsettias

Par Johannie Dufour et Sarah Beauregard

Aujourd’hui, les amis de la garderie animalière du pôle Nord ont une invitée spéciale : Félicité, une lutine au cœur d’or. À la demande de sa voisine Rudolpha, le renne éducatrice, elle est venue raconter un épisode marquant de sa vie :

« Pour mon projet final du cours Générosité 101, j’avais décidé de semer du bonheur dans la vie de quelqu’un. Je me rendis donc au Manoir des Poinsettias, une coquette résidence pour aînés.

Après une brève exploration des lieux, je choisis de venir en aide à Louisa, une femme triste qui venait d’emménager dans un appartement du 4e étage. En l’observant — et en fouillant un peu dans ses papiers, je l’avoue! —, je découvris qu’elle n’avait personne avec qui fêter Noël, qui approchait à grands pas. Elle était veuve depuis peu et ses enfants vivaient très loin.

J’élaborai donc un plan pour lui remonter le moral. D’abord, je déposai sur son oreiller une affiche qui annonçait un souper dansant le lendemain à la résidence. Un peu étonnée de la découvrir au moment d’aller au lit, elle la lut brièvement puis la jeta dans sa corbeille à papiers. Qu’à cela ne tienne! Pendant la nuit, je me faufilai dans sa penderie. Je plaçai sa robe la plus chic au centre de la tringle et poussai ses autres vêtements des deux côtés. Je trouvai aussi de jolies chaussures brillantes et les mis au pied de la robe.

Au matin, Louisa poussa un cri de surprise en découvrant la tenue que je lui avais préparée. Se plongeant dans ses souvenirs, elle murmura : “Je portais cette magnifique robe quand j’ai remporté le concours de valse avec mon beau Edgar.” Elle se dirigea ensuite vers la corbeille à papiers pour regarder à nouveau l’affiche dont elle s’était débarrassée.

Comme je l’espérais ardemment, Louisa enfila plus tard la robe et les chaussures pour se rendre au souper dansant! En se servant au buffet, elle rencontra Adèle et Dorothée, deux résidentes qui, comme elle, n’avaient personne avec qui fêter Noël. Pendant toute la soirée, elles bavardèrent, dansèrent et chantèrent. Je les entendis même planifier un réveillon où chacune apporterait sa spécialité : tourtière, canard à l’orange et sucre à la crème. Ah! Quelle fierté je ressentis, les enfants, car grâce à mes interventions, Louisa s’était fait des amies et avait retrouvé le sourire! »

— Félicité, tu es la MEILLEURE!, s’exclame Blanche la lapine en lui sautant au cou.

— C’est vrai, ma mignonne, acquiesce joyeusement la lutine, parce que j’ai obtenu la MEILLEURE note de ma classe pour mon projet de fin d’études!

Publicité


Publicité

Commentez cet article