Publicité
15 décembre 2019 - 15:05

L’exploit inouï de Dégourdie

Par Johannie Dufour et Sarah Beauregard

Alors que les amis font la sieste à la garderie animalière du pôle Nord, le renne Rudolpha, l’éducatrice, entend sonner l’intercom. « Ce doit être une urgence, car tous savent que les enfants dorment à cette heure! », se dit-elle, le cœur battant la chamade. Mais aussitôt, une voix familière lui parvient :

— Mille pardons, Rudolpha! Je voulais allumer la lumière du garde-manger et j’ai appuyé sur le mauvais bouton, s’excuse Dégourdie, une lutine qui aide souvent Nougat, le lutin cuisinier.

— Pas de souci, mon amie!, répond Rudolpha, soulagée.

L’éducatrice constate que cinq paires d’yeux ronds comme des billes sont rivées sur elle. Manifestement, cet appel impromptu a réveillé les enfants! Sachant qu’ils raffolent des histoires vraies, Rudolpha décide spontanément de leur en raconter une mettant Dégourdie en vedette. Invitant les amis à s’asseoir près d’elle, elle commence :

« Il y a plusieurs années, Dégourdie s’était rendue à Rivière-aux-Marmottes pour tester ses nouveaux tours. Dans ce village, comme dans bien d’autres, se trouvait une boîte aux lettres réservée aux listes de cadeaux pour le père Noël. Celle-ci en contenait plusieurs, dont les missives de Léa et de William, deux enfants qui séjournaient à l’hôpital pour suivre des traitements. Partageant la même chambre, ils passaient des heures à bavarder et à rêver aux présents que le père Noël leur apporterait bientôt.

Un soir venteux, Dégourdie sortit pour admirer les décorations de Noël au village. C’est alors qu’elle vit une déneigeuse heurter accidentellement la fameuse boîte aux lettres. Sous l’impact, le couvercle s’entrouvrit et laissa s’échapper deux lettres — celles de Léa et de William!

Emportées par une rafale, les envelop­pes rouges partirent au loin. Une d’entre elles se retrouva dans une gouttière de l’école et l’autre, au sommet d’une gigantesque épinette dans le parc. Dégourdie devait faire vite pour les rattraper, car elles pouvaient à nouveau s’envoler!

Par chance, la lutine était une grimpeuse exceptionnelle. Ainsi, elle entreprit avec confiance d’escalader le bâtiment, puis l’ar­bre. Elle eut néanmoins toutes les misères du monde à atteindre les missives, car la gouttière était très glissante et les aiguilles du conifère, très piquantes! C’est donc les doigts gelés et couverte d’égratignures qu’elle finit par déposer triomphalement les deux enveloppes rouges dans la boîte.

Cette année-là, c’est grâce à l’exploit d’une lutine courageuse que Léa et William reçurent leurs cadeaux de Noël; mais ça, ils ne le sauront jamais! »

— Mais là… est-ce qu’ils sont guéris?, demande Frimas le harfang des neiges.

— Dégourdie est justement allée à Rivière-aux-Marmottes il y a quelques jours, dit Rudolpha en souriant. Léa et William sont aujourd’hui des adultes en pleine forme… et copropriétaires d’un centre d’escalade!

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article