Publicité
7 décembre 2019 - 15:30

Au secours de la fée des Étoiles

Par Johannie Dufour et Sarah Beauregard

À la garderie animalière du pôle Nord, les enfants et leur éducatrice, le renne Rudolpha, font quelques exercices pour se dégourdir les pattes ou les ailes. Soudain, Patenteux, le lutin à tout faire, arrive en catastrophe.

— La fée des Étoiles s’est pris les pieds dans sa nouvelle robe trop longue et elle est tombée sur sa baguette magique, qui s’est cassée en deux!, s’exclame-t-il.

— Mais elle va pouvoir la réparer?, s’inquiète Blanche la lapine.

— Pour cela, dit Patenteux, elle doit aller chercher des poussières d’Étoile du Nord, mais le père Noël est parti avec le traîneau et ne reviendra pas avant deux jours. Il faut donc rafistoler le vieux traîneau cabossé qui dort dans l’entrepôt. Car si sa baguette n’est pas réparée avant le prochain lever du soleil, la fée perdra définitivement sa magie!

— Oh, non!, s’écrie Frimas le harfang des neiges.

— L’heure est grave, dit Patenteux, et j’ai besoin de votre aide, sinon je n’arriverai jamais à réparer le traîneau assez rapidement.

Sans attendre, Rudolpha et les enfants suivent Patenteux à l’entrepôt, où il donne ses instructions :

— Frimas, éclaire mon travail avec la lampe de poche. Flocon, dit-il à l’ours polaire, fouille dans l’armoire à brillance pour trouver quatre grelots argentés.

— Pour quoi faire?, interroge Tempête.

— Un traîneau sans grelots argentés est moins rapide, explique Patenteux à la renarde. Donne donc un coup de main à ton ami, vous ne serez pas trop de deux à chercher dans ce fouillis. Mistral, poursuit-il en s’adressant au jeune pingouin, trouve le pot de cire, celui avec un dessin de patins de traîneau.

— Et moi?, demande Blanche.

— Toi et Rudolpha, repérez les trous et les bosses que je dois réparer pour que le traîneau soit plus aérodynamique.

Chacun se met à la tâche avec ardeur, jusqu’à ce que le lutin déclare le traîneau en état de voler.

— J’espère que tu atteindras l’Étoile du Nord avant l’aube, dit Patenteux à la fée des Étoiles pendant qu’elle monte dans la carriole et que les rennes remplaçants s’installent à leurs postes.

— Bonne chance!, crient les enfants alors que le traîneau s’ébranle.

Lorsque l’attelage disparaît à l’horizon, les enfants retournent à la garderie avec Rudolpha, car leurs parents vont bientôt arriver. Le lendemain, un pot scintillant de mille feux les attend dans leur local.

— Qu’est-ce que c’est?, demande Mistral.

— Des poussières d’Étoile du Nord, répond l’éducatrice. La fée nous les a apportées pour nous remercier.

— Ça veut dire qu’elle a réussi?, s’enthousiasme Flocon.

— Oui, sa magie est sauvée! Et grâce à son cadeau, nous aurons le plus beau sapin de Noël du monde!

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article