Publicité
6 décembre 2019 - 12:36

Le bouton perdu

Par Johannie Dufour et Sarah Beauregard

Ce matin, les amis de la garderie animalière du pôle Nord font un bricolage de bonshommes de neige. Durant l’atelier, le renne Rudolpha, l’éducatrice, remarque que Frimas, le petit harfang des neiges, semble triste.

— Y a-t-il un problème avec ton bricolage, Frimas?

— Je voulais des boutons rouges et il ne reste que des jaunes. Ce n’est pas une couleur de Noël, s’exclame Frimas, désemparé.

— Le jaune, c’est très bien pour un bonhomme de neige, rétorque Rudolpha. Je vais te raconter l’histoire de Frisson, tu vas voir que je dis vrai!

« Frisson était un jeune bonhomme de neige. Il avait trois boutons : un bleu, un rouge et un jaune. Un matin, le jaune demeurait introuvable, et Frisson était dans tous ses états.

— Maman, je ne trouve pas mon bouton jaune!

— Prends l’un des miens, répondit sa maman en lui montrant ses boutons verts et bleus.

— Non, je veux mon bouton jaune; c’est mon bouton préféré! Je voulais le porter ce soir pour la fête de Noël, avec mon foulard jaune!

Désespéré, Frisson essayait de se rappeler les endroits où il était allé la veille : il regarda dans tous les recoins de sa cabane de glace; il fouilla la voiture-traîneau de son père, qu’il avait utilisée pour jouer au père Noël; il inspecta le jardin de givre de sa mère, où il avait cueilli des glaçons-bonbons… C’est alors que Rafale, sa nouvelle voisine, vint le rejoindre.

— Est-ce que tu cherches quelque chose?, demanda-t-elle.

— J’ai perdu mon bouton préféré, un beau bouton jaune, et je voulais le mettre pour la fête de Noël!

— Un bouton jaune? J’en ai trouvé un ce matin en allant au parc avec ma maman, s’exclama Rafale. Il n’y avait personne, alors je l’ai rapporté pour ma collection. Tu n’as qu’à venir voir si c’est le tien!

En arrivant chez Rafale, Frisson découvrit un véritable coffre au trésor : une boîte contenant des dizaines de boutons jaunes de toutes les tailles et de toutes les formes! Et, sur le dessus, trônait son joli bouton, qu’il récupéra sans tarder.

— Si tu veux, dit Rafale en voyant ses yeux briller, je peux t’en prêter deux autres pour ce soir. Choisis!

Et c’est ainsi qu’un Frisson tout heureux se rendit à la fête de Noël avec trois magnifiques boutons jaunes parfaitement assortis à son foulard — et avec, en prime, une nouvelle amie! »

Enchanté par l’histoire de Rudolpha, Frimas le harfang reprend son bricolage et confectionne avec joie le plus beau des bonshommes de neige à boutons jaunes!

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article