Publicité
15 décembre 2018 - 18:04

Comment composer avec les trouble-fêtes?

Un cousin ivre menace de gâcher votre réception? Une tante fraîchement séparée éclate en sanglots entre deux services? Pour que la soirée ne tourne pas au drame, apprenez à désamorcer les situations embarrassantes!

D’emblée, sachez qu’il n’y a pas de recette miracle pour calmer les trouble-fêtes. Chaque situation — et chaque individu — est unique! Cela dit, en faisant preuve de compréhension, d’écoute et de sang-froid, vous pourrez « sauver les meubles ».

Ivresse
Une personne est en état d’ébriété? Alors, vous devez assurer sa sécurité! Empêchez-la de consommer davantage, entraînez-la dans un endroit calme et servez-lui de l’eau, du café, une boisson gazeuse, etc. Restez avec elle jusqu’à ce qu’elle dégrise et, surtout, ne la laissez pas conduire! Consultez immédiatement un professionnel de la santé si sa respiration ralentit, si elle convulse ou si elle perd connaissance.

Enfin, gardez en tête qu’il est beaucoup plus facile de prévenir les abus que de réparer les pots cassés. Ainsi, surveillez étroitement vos invités durant la soirée : vous pourrez intervenir avant qu’il ne soit trop tard.

Deuil
Le temps des Fêtes est une période difficile pour ceux qui vivent un deuil (décès d’un proche, perte d’emploi, divorce, etc.). Si l’un de vos convives est submergé par la tristesse et qu’il assombrit l’ambiance, restez positif et tentez de lui changer les idées.

Surtout, ne minimisez pas son chagrin, écoutez-le et soyez patient. Montrez-lui votre soutien et respectez son besoin de s’isoler quelques instants, le cas échéant. Qui sait, après avoir déversé son trop-plein d’émotions, il reviendra peut-être faire la fête!

 

Publicité

Commentez cet article