Publicité

16 novembre 2020 - 14:41

Médiation familiale : comment ça se passe ?

Depuis 1997, le gouvernement québécois donne accès à la médiation familiale aux couples avec enfants à charge. Lors d’un processus de séparation, un couple peut bénéficier jusqu’à concurrence de 5 séances gratuites, à condition d’assister à une séance sur la parentalité après la rupture.

Médiation familiale : qu’est-ce que c’est ?

La médiation familiale, telle que décrite sur le site web de Justice Québec, «  un mode de résolution des conflits par lequel un médiateur impartial intervient auprès des parents pour les aider à négocier une entente équitable et viable, répondant aux besoins de chacun des membres de la famille et faisant l’objet d’un consentement libre et éclairé. » 

Ainsi, grâce à ce médiateur impartial, non seulement les partenaires peuvent en arriver à une entente satisfaisante, mais les enfants sont épargnés dans le processus.

La médiation familiale est offerte à tous les parents ayant des enfants à charge. Elle est une source d’information avant d’entreprendre des procédures judiciaires. La médiation peut également permettre de régler certains désaccords avant de passer au tribunal : il peut s’agir de garde d’enfants, de pension alimentaire, ou de tout autre sujet.

La médiation familiale peut également intervenir une fois la demande de divorce déposée, même si elle n’a pas encore été entendue par le tribunal à cause de différends non réglés. On peut aussi utiliser la médiation en cas de demande de révision sur des sujets déjà entendus, ou si des changements surviennent.

Comment se passe une rencontre de médiation familiale

Les rencontres se déroulent généralement avec les deux parents et un médiateur. Il peut toutefois que 2 médiateurs soient présents, selon la demande des parents. D’autres personnes peuvent aussi être présentes à la demande des deux parties. Les personnes pouvant se joindre aux sessions de médiation familiale ne peuvent être des experts dans le litige entre les parents, ni l'avocat ou autre conseiller juridique de l’un ou l’autre parent.

Il est important de comprendre que les rencontres avec le médiateur familial sont un espace où les parents peuvent s’exprimer librement au sujet de leurs attentes et de leurs besoins. Il est essentiel que les besoins des parents et des enfants soient clairement établis afin de trouver une résolution qui sera satisfaisante pour toutes les parties concernées.

Le médiateur fera état de la situation et de son évolution, des besoins des parents et des enfants, et tentera de trouver des modes de résolution de conflit, le cas échéant. Avec les parents, le médiateur analysera toutes les options pour finir par en retenir une qui fera consensus.

Finalement, le médiateur en fera ensuite la rédaction et transmettra son rapport au Service de médiation familiale.

Qui est médiateur familial ?

Les parents ont le choix : un médiateur peut être issu du milieu juridique ou du milieu psychosocial. Il peut aussi être psychologue, psychoéducateur, travailleur social, conseiller en orientation, ou un professionnel d’un centre de protection de l’enfance et de la jeunesse (CPEJ).

Grâce à la médiation familiale, les parents gardent un contrôle sur les décisions affectant leur vie et celle de leurs enfants. Il en résulte une économie substantielle des frais judiciaires, la vie privée de chacun est respectée et la réduction du stress chez les enfants est considérable.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article