Publicité

7 août 2022 - 11:25 | Mis à jour : 16:38

Mousser Piloup : un délit qui n’a rien d’une blague 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

La fontaine du parc Blais de Rivière-du-Loup a de nouveau été plongée dans la mousse au cours des dernières heures. Un classique de l’été, peut-être même du 7 aout, mais qui a d’importantes conséquences, surtout lorsque des produits chimiques et corrosifs sont utilisés. L’heure n’est plus à rire. 

Cette fois, les malfaiteurs semblent avoir agi dans la nuit ou tôt en matinée. En milieu d’avant-midi, des employées de la Ville de Rivière-du-Loup sont intervenus rapidement afin de corriger la situation. Une opération d’envergure qui ne se fait toutefois pas en claquant des doigts. 

Il faut savoir que l’eau de la fontaine Piloup, comme d’autres à Rivière-du-Loup, fait l’objet de traitements et d’un suivi serré afin d’être potable et sans danger pour la consommation humaine et la baignade...bref, de respecter des normes établies.

Or, l’ajout de liquides à vaisselle et d’autres produits vient chambouler cet équilibre de façon importante. Et il faut bien plus que des produits neutralisants (anti-mousse) pour retrouver une eau sécuritaire pour tous. Les couts s’élèvent à plusieurs centaines de dollars pour les contribuables louperivois. 

Cette fois, ce n’est d’ailleurs pas seulement un savon moussant qui a été déversé dans la fontaine. De forts produits nettoyants ont été utilisés comme du Purex ou du Lysol. Plusieurs contenants de plastique ont été trouvés au parc Blais et on estime que plus de 15 litres de produits ont été utilisés. 

«Le fait est qu’à force de banaliser le geste, il aurait cette fois pu survenir quelque chose de grave, alors que des produits corrosifs ont été versés dans une fontaine où vont se rafraîchir des enfants [...] Par chance, la broue a été signalée tôt ce dimanche matin et des employés s’y sont rendus immédiatement, avant qu’il n’arrive un incident. Mais il y aurait pu y avoir des conséquences», a rappelé la Ville de Rivière-du-Loup, dans une publication sur les réseaux sociaux. 

«Même quand ce n’est «que» du liquide à vaisselle, le geste n’est pas sans conséquences financières ou de santé publique. Le grand nettoyage est payé à même les taxes des citoyens et prive les enfants du secteur d’une fontaine rafraîchissante.»

Vers 10 h, la fontaine était toujours en fonction, mais seulement le temps que l’anti-mousse fasse son travail. L’alimentation en eau sera ensuite coupée jusqu’au moment où l'eau sera considérée comme sécuritaire de nouveau (après la décontamination et l'entretien, etc.). 

Ce n’est évidemment pas la première fois que la fontaine Piloup fait l’objet d’un délit de ce genre. Cette année seulement, plusieurs autres situations ont été observées, si bien que le bain du mois d'aout n'est plus une exception. Même chose au parc du Campus-et-de-la-Cité. 

À noter que des malfaiteurs avaient agi à la même date en 2021ainsi qu’en 2014. Coïncidence ou non? Cela n’est pas déterminé, mais la situation est prise avec sérieux. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Des caméras de surveillance existent, les amis fonctionnaires municipaux, vous ne le saviez pas encore! Surtout que les événements sont récurrents en ce temps-ci de l’année, d’ap vos statistiques, alors agissez!

    Louis kiwi lapointe - 2022-08-07 20:05