Publicité

11 avril 2022 - 10:43 | Mis à jour : 11:24

Alcool au volant : Philippe Bond plaide non coupable et transfère son dossier

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

Le juge Martin Gagnon a refusé que l’humoriste Philippe Bond plaide coupable à distance par vidéoconférence dans le bureau de son avocat le 11 avril à l’accusation d’avoir eu une alcoolémie supérieure à la limite fixée par la loi dans les deux heures suivant le moment où il a cessé de conduire un véhicule à Rivière-du-Loup.

Le juge a souligné que la justice doit s'effectuer de façon publique. Il souhaitait que l'accusé soit présent au palais de justice de Rivière-du-Loup. Son avocat, Me Jean-Daniel Debkoski, a confirmé que son client prévoit disposer de son dossier en plaidant coupable une fois qu’il sera transféré dans le district judiciaire de Terrebonne. Pour le moment, il a donc enregistré un plaidoyer de non culpabilité afin de compléter cette procédure. Philippe Bond fait face à une accusation en lien avec l'alcool au volant relativement à des évènements survenus du 30 au 31 mars à Rivière-du-Loup. Il devait donc comparaitre dans cette région. Son dossier a été remis au 6 juin prochain afin d’en vérifier le transfert.

Selon la dénonciation déposée le 5 avril au palais de justice de Rivière-du-Loup, il aurait eu «une alcoolémie dans son sang supérieure à la limite légale de 80 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang dans les deux heures suivant le moment où il a cessé de conduire un véhicule à moteur.»

Dans un message publié sur les réseaux sociaux en fin de soirée le 7 avril, Philippe Bond a expliqué sa version des évènements. Intercepté par les policiers de la Sûreté du Québec dans le stationnement de son hôtel, il s'est soumis à l'alcootest des policiers et la machine portative a indiqué qu'il avait un taux d'alcoolémie supérieur à la limite permise. D'après les explications de l'humoriste, les policiers ont alors procédé à son arrestation. Un autre test réalisé un peu plus tard au poste de police a révélé qu'il avait une alcoolémie de 100 milligrammes d'alcool par 100 millilitres de sang, dépassant ainsi la limite permise par la loi fixée à 80, rapporte Philippe Bond. 

 

 

» À lire aussi : L’humoriste Philippe Bond accusé d'avoir dépassé la limite d'alcool permise au volant à Rivière-du-Loup

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Ce n'est pas parce qu'il est un humoriste français qu'il est au dessus des lois. Qu'il paie.

    René Lapointe - 2022-04-12 21:45
  • C'est bien la première fois que je vois un gars chaud justifier son raisonnement. #ironie Bien possible que le juge qui vous "teindra en haleine" en ai vu d'autres avant vous et vous expose les risques qu'impose la conduite sous l'influence de l'alcool. Changer votre discours, un peu d'humilité devrait vous aider à vous faire de la sympathie auprès de gens qui ont subi des pertes humaines reliées à un chauffard avec un taux d'alcoolémie supérieur à ce que prescrit la loi.

    Jimmy Lavoie - 2022-04-12 07:38
  • Son un peu méchant l alcool bu raisonnablement tué pas le monde

    GUY GAGNÉ - 2022-04-11 12:39