Publicité

13 février 2022 - 21:05 | Mis à jour : 14 février 2022 - 11:14

Incendie dans une résidence de l'Anse-au-Persil 

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 2

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup ont combattu un incendie qui s'est déclaré peu avant 20 h 30 dimanche soir dans une maison située à la limite territoriale de Rivière-du-Loup, à l'Anse-au-Persil.

À l'arrivée de la première équipe de sapeurs, l'incendie faisait rage sur tous les étages. Les pompiers ont été en mesure de rabattre les flammes présentes au rez-de-chaussée. Toutefois, le brasier s'était  propagé à l'escalier et au 2e étage forçant des interventions à l'extérieur.

La grande échelle a été déployée et des attaques ont été orchestrées tout autour de la maison. Des ouvertures ont également été pratiquées au niveau du toit. 

Finalement, des pompiers ont pu gagner le second étage, mais l'incendie s'était propagé au comble ainsi qu'à la structure. «C'est un bâtiment en pièce rénové à de multiples reprises. Cela a compliqué grandement le travail des pompiers», a résumé le directeur du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup, Éric Bérubé.

Un épais panache de fumée blanche s'échappait de la résidence. Une forte odeur de brûlé était également perceptible.

L'alimentation en eau a représenté un défi pour les pompiers. Une piscine a été installée et des camions-citernes se sont relayés entre le lieu d'intervention et un accès à l'eau courante. 

Au total, 70 pompiers des casernes de Rivière-du-Loup, Cacouna, Saint-Arsène, Saint-Antonin et du SSI Kam-Est ont pris part à l'intervention dans un froid glacial.

Le feu a été maitrisé vers 5 h 50 à l'aube lundi et personne n'a été blessé, les occupants se trouvant à l'étable. La maison est considérée comme une perte totale.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bonjour, c'est avec un pincement au coeur que je regarde vos photos de l'incendie de cette maison. Je suis né dans cette maison en 1940 alors que cette ferme appartenait à mes grand-parent Alcide Nadeau. Mon père s'appelait Roméo Bourgoin. Nous étions 8 enfants. Nous étions beaucoup de monde avec les grand-parent et 4 grand-oncles et une tante Ils y ont tous décédés. D'après ce qu'on m'a dit la partie de la maison la plus près du chemin avec le toit en pointe, venait du bas de la côte près du fleuve. Elle avait été démonté en pièces et reconstruite à cet endroit, puis agrandi pour répondre au besoin de la famille Nadeau et Bourgoin par la suite. Cette ferme m'avait été offerte par mon oncle Adélard Nadeau qui était devenu l'acquéreur Ayant refusé et selon les circonstances la ferme fut vendu. C'était en 1960 ou1961.

    Benoit Bourgoin - 2022-02-14 15:47
  • C'est toute une épreuve que de subir un tel sinistre. C'est toute une vie qui part en fumée. Mais tant qu'il n'y a pas décès, c'est le plus important. Bon courage aux propriétaires et occupants. Recevez mes sympathies.

    Gaétan Plourde, Sainte-Françoise - 2022-02-13 22:28