Publicité

17 décembre 2021 - 09:45 | Mis à jour : 13:27

Plus de 7 000 comprimés de speed accrochés aux branches d’un arbre au Kamouraska

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Lors d’une perquisition menée sur un lot à bois du rang d’Anjou à Saint-Gabriel-Lalemant le 12 mai dernier, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont découvert le pot aux roses dans un sac de plastique accroché aux branches d’un arbre. Il s’y trouvait près de 7 000 comprimés de métamphétamine (speed) appartenant au trafiquant de stupéfiants Pierre-Michel Chénard.

Dans une chaudière de 20 litres blanche dissimulée derrière une souche d’arbre par l’accusé lors d’une autre perquisition menée un peu plus tôt le 28 avril dans le cadre de leur enquête, les policiers ont aperçu un autre lot de 748 comprimés de métamphétamine ainsi que 600 grammes de phénacétine, une substance analgésique utilisée pour couper la cocaïne.

Lors de l’arrestation de Pierre-Michel Chénard le 2 juin dernier, diverses liasses d’argent totalisant 9 110 $ ont été saisies par les policiers, alors qu’elles étaient dissimulées à plusieurs endroits dans sa résidence, située sur la rue des Cheminots à La Pocatière. Un fusil chargé et entreposé de manière négligente se trouvait dans la chambre à coucher.

Environ 357 grammes de cocaïne, 1 kg de substances de coupe, une presse, des balances contaminées de poudre blanche, 1 111 comprimés de métamphétamine et 835 grammes de cannabis ont été saisies lors de la descente du 2 juin, menée à son domicile et au lot à bois de Saint-Gabriel-Lalemant. Les policiers ont aussi mis la main sur 15 000 $ en argent comptant. Plusieurs armes, soit un pistolet Berreta, un revolver volé, un fusil de calibre 12 et un autre de calibre 6.5 ainsi qu’une carabine .223 ont aussi été retrouvées.

Le 10 décembre dernier au palais de justice de Rivière-du-Loup, l’accusé âgé de 30 ans a plaidé coupable à de multiples accusations, dont possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, possession de biens criminellement obtenus et recel.

Sur le lot à bois de Saint-Gabriel-Lalemant, les autorités ont retrouvé une motoneige et un véhicule tout-terrain qui avaient été rapportés volés respectivement en 2018 et en 2020. En février 2021, Pierre-Michel Chénard était au volant d’un véhicule ne possédant pas d’éthylomètre, alors qu’il devait respecter une ordonnance d’interdiction de conduite. Il a présenté un permis de conduire qui n’était pas le sien lorsqu’il a été intercepté par les agents de la Sûreté du Québec.

En raison d’une entente intervenue entre la procureure de la Couronne, Me Marie-Laurence Rondeau et l’avocate de la défense, Me Caroline Bérubé, l’accusé a été condamné à purger une peine de 42 mois d’emprisonnement pour l’ensemble de ces délits, dont il lui reste 950 jours à purger en soustrayant la détention préventive. Pierre-Michel Chénard restera donc derrière les barreaux d’un pénitencier fédéral pour une durée de 31 mois.

En 2019, le même individu avait été condamné à une peine de 12 mois d'emprisonnement pour agression sexuelle et bris de probation.

Publicité


Publicité

Commentez cet article