Publicité

28 avril 2021 - 20:12 | Mis à jour : 29 avril 2021 - 15:36

La façade d'un immeuble s'effondre sur la rue Lafontaine à Rivière-du-Loup

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

Une passante peut s'estimer chanceuse d'être en vie et de ne pas avoir été blessée vers 18 h 30 mercredi soir alors qu'une partie de la façade en briques de l'immeuble situé au 536, rue Lafontaine à Rivière-du-Loup et qui abrite le H&R Block s’est effondrée.

Élise Pelletier rentrait chez elle quand elle a vu une brique tomber. Ses réflexes lui ont sans doute sauvé la vie. «J'ai vu comme une roche tomber qui venait d'en haut. Je croyais que c'était quelqu'un qui lançait une roche du toit. Puis j'ai entendu un lourd craquement et là j'ai vu les briques qui se décollaient, alors j'ai couru vers le magasin Le Roi», raconte la dame encore fébrile.

En se retournant, elle aperçoit des briques tomber dans un nuage de poussière. «J'ai vu une femme dans une voiture et je suis allée vers elle pour lui demander d'appeler le 911. Elle m’a répondu que la police n'était pas loin, quand j'ai vu ça je me suis rendue au poste», raconte Élise Pelletier.

De son côté, la témoin croyait plutôt qu'il s'agissait d'une cliente du H&R Block. «J'étais dans l'auto de l'autre côté de la rue,  j'ai vu la dame et ensuite j'ai vu toute la poussière. Elle a été vraiment chanceuse.»

«Je n'étais pas cliente, mais quand j'ai vu la brique tomber et le mur craquer, j'ai rebroussé chemin, ce qui lui a sans doute fait croire que je sortais du commerce», ajoute Mme Pelletier.

Cette dernière a eu la peur de sa vie. «Je n'ai pas bien dormis cette nuit. J'avais les jambes molles après. Le craquement, le mur qui se soulève et qui penche et les briques qui roulent vers moi... Je me suis acheté un billet de 6/49», lance-t-elle en riant.

Une cliente qui se rendait au restaurant Frais Délices situé un peu plus au sud sur la rue Lafontaine a vu les briques tomber et aperçu le nuage de poussière se former. Elle a précisé que beaucoup de gens s'étaient approchés, mais que personne n'était blessé.

De son côté, le propriétaire de l'immeuble, Guy Dionne, félicitait la providence que personne n'ait été blessé. «S'il avait fallu...», a-t-il laissé tomber. Il a rapidement positionné son tracteur devant l'immeuble afin de sécuriser les lieux.

Des policiers ont ensuite assuré la sécurité du secteur et des piétons avant que le Service des travaux publics avec le contremaitre Éric Marquis et le capitaine du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup, Jonathan Daraîche n'optent pour une fermeture complète de la rue entre les rues St-Magloire et St-Elzéar.

Un maçon s'est aussi rendu sur les lieux.

EXPERTISE

Déjà en octobre 2018 la façade avait déjà fait l'objet d'une inspection. Selon la lettre d'expertise envoyée le 1er novembre 2018 consultée par Info Dimanche, contrairement à ce qui avait initialement été mentionné par les intervenants sur place mercredi, plusieurs problèmes avaient alors été identifiés.

«On constate plusieurs bombements dans la maçonnerie et les joints sont très endommagés», peut-on lire. Toutefois, les joints de scellant entre la maçonnerie et les fenêtres étaient toujours dans un bon état indiquant que la façade se trouvait déjà dans cet état depuis plusieurs années.

Une seconde expertise et des travaux de correction devaient être effectués dès le printemps 2019.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Dû à l'âge de l'immeuble et au méthode de construction de l'époque, le problème doit résulter d'une infiltration d'eau qui sur une longue période à détériorer les éléments composant du mur de brique soit le mortier et la brique elle même qui me semble être une brique très friable (matériel d'`époque) Jean Levesque québec

    Jean Levesque Quebec - 2021-04-30 12:26