Publicité

9 février 2021 - 16:43 | Mis à jour : 16:55

Crimes sexuels : le dossier de Béatrix Morin reporté au 23 février

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le dossier du prêtre de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, Béatrix Morin, était de retour au palais de justice ce 9 février. De multiples infractions de nature sexuelle sur des victimes majoritairement mineures lui sont reprochées.

L’avocat de la défense, Me Philippe Comtois, a affirmé que son client était disposé à régler tous les dossiers prochainement. Des vérifications doivent toutefois être effectuées par la procureure de la Couronne, Me Lili Anne Laforest auprès des victimes présumées avant de procéder. Son retour en cour est prévu le 23 février prochain.

Rappelons que Béatrix Morin a été arrêté le 29 janvier 2020 par la Sûreté du Québec. À ce moment, huit chefs d’accusation, dont de multiples agressions sexuelles, des gestes de grossière indécence et des attentats à la pudeur qui auraient été commis sur une période de plus de 20 ans, soit entre 1970 et 1990 ont été déposés contre lui. Ces gestes auraient été posés sur cinq présumées victimes différentes, dont quatre d'âge mineur. Une autre victime mineure de la région de Matane s’est aussi ajoutée au dossier en juillet 2020.

Le prêtre Béatrix Morin a été remis en liberté sous caution, moyennant un engagement sans dépôt de 1 000$ et le respect de plusieurs conditions qui lui interdisent de se trouver en présence des présumées victimes ou de personnes mineures.

L'accusé œuvrait dans le milieu ecclésiastique au moment des évènements qui se seraient produits dans les municipalités de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, de Témiscouata-sur-le-Lac, de Saint-Épiphane et de Matane. Une ordonnance de non-publication protège l’identité des victimes dans ce dossier.

» À lire aussi : 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article