Publicité

7 novembre 2020 - 13:12

Trafic de stupéfiants : deux ans moins un jour de prison pour Serge Skilling

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le Louperivois Serge Skilling passera les 16 prochains mois à l’ombre pour s’être adonné à du trafic de stupéfiants les 4 et 13 juin 2019. Il a été reconnu coupable et condamné  par la juge Janick Poirier le 5 novembre à purger une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour pour ces crimes. La durée de sa détention provisoire, soit 7 mois et 10 jours, a été soustraite de sa peine.

Skilling, âgé de 39 ans, devra aussi se soumettre à une probation d’une durée de deux ans à sa sortie de prison. Il lui sera interdit de posséder des armes ou de se trouver dans un lieu où on fait l’usage, la vente, le trafic ou la distribution de drogues illégales.

Le 28 mai 2020, lors d’une perquisition à son domicile de Rivière-du-Loup, les policiers de la Sûreté du Québec ont mis la main sur plus de 16 800 $ en argent comptant dissimulés en liasses à quelques endroits dans sa résidence, dont sur le dessus d’une armoire de la salle de lavage. Il a ainsi été reconnu coupable d’une accusation de possession de biens criminellement obtenus, soit une somme d’argent supérieure à 5 000 $. 

Serge Skilling avait été épinglé par la Sûreté du Québec dans le cadre du Projet Panais, visant à mettre fin à la revente de stupéfiants dans plusieurs municipalités de la région du Bas-Saint-Laurent.

Il possède par ailleurs plusieurs antécédents judiciaires liés au trafic de stupéfiants. L’homme de 39 ans avait plaidé coupable à des accusations de complot en vue de trafic de drogue, au profit ou sous la direction d’une organisation criminelle, et écopé d’une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour, en octobre 2013. Il avait été arrêté à la suite du Projet Gaule de la Sûreté du Québec, qui avait permis de démanteler un réseau de distribution de drogue à Rivière-du-Loup et à La Pocatière en février 2012.

Publicité


Publicité

Commentez cet article