Publicité

3 septembre 2020 - 14:55 | Mis à jour : 15:02

Haute vitesse, fuite et crachats : il écope de 90 jours de prison

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le conducteur qui a tenu les policiers en haleine le 27 aout de Rivière-du-Loup à Montmagny, atteignant des vitesses de plus de 200 km/h, a plaidé coupable à des accusations de conduite dangereuse, de fuite et de voies de fait envers des agents de la paix le 3 septembre au palais de justice de Rivière-du-Loup.

John James Dority de Moncton, âgé de 21 ans, a été condamné à purger une peine de 90 jours de prison par la juge Luce Kennedy. Dix jours de détention préventive ont été soustraits de sa peine.

L’avocat de la défense, Me Félix Pouliot, a résumé les évènements. L’histoire a débuté à Moncton, où l’accusé vivait depuis plus d’un an avec sa conjointe. La semaine dernière, un conflit a éclaté et le couple s’est séparé. Le 27 aout, John James Dority a quitté Moncton à bord de la Subaru WRX noire 2018 pour retourner chez ses parents, près de Toronto en Ontario. Il avait l’intention de conduire toute la nuit pour se rendre à bon port.

Il est passé à Rivière-du-Loup à une vitesse de 161 km/h sur l’autoroute 85, où un policier de la Sûreté du Québec a constaté son excès de vitesse. Il l’a suivi jusqu’à Saint-Alexandre-de-Kamouraska, sur l’autoroute 20, puis a avisé le poste de police de Saint-Pascal afin de l’intercepter.

Les policiers de la SQ ont attendu l’accusé au kilomètre 468 à Sainte-Hélène-de-Kamouraska, dans la voie d’accès d’urgence centrale. Vers 6 h du matin, ils ont entendu du bruit sur l’autoroute 20 et ont capté la voiture à 197 km/h sur leur cinémomètre. Une poursuite policière s’est alors enclenchée et l’accusé, plutôt que de s’arrêter, a plutôt accéléré, atteignant des vitesses avoisinant les 210 km/h. La Sûreté du Québec a abandonné la poursuite, la jugeant trop dangereuse.

Les policiers de L’Islet ont alors été mis à contribution. Environ 20 minutes plus tard, la Subaru noire a été localisée au kilomètre 414, dans le secteur de Saint-Jean-Port-Joli, à une vitesse de 120 km/h. L’accusé a encore appuyé sur l’accélérateur pour semer les forces de l’ordre. Un tapis à clous a été déployé sur l’autoroute 20 dans le secteur de Montmagny.

L’un des pneus avant de la Subaru WRX a éclaté après avoir roulé à haute vitesse sur le dispositif. Le véhicule a été retrouvé dissimulé derrière une station-service de Montmagny. Les policiers ont alors tenté de procéder à l’arrestation du conducteur. Ce dernier refusait de retirer ses mains de ses poches. Une accusation de voies de fait envers des agents de la paix a été déposée contre lui puisqu’il a craché sur les policiers, au point où ils ont dû utiliser un masque anti-crachats afin de le contrôler.

«Je vais utiliser mon temps en prison pour apprendre de mes erreurs et ne plus y revenir», a déclaré John James Dority, lors de son plaidoyer de culpabilité. Il devra se soumettre à une probation avec suivi de 12 mois. Il lui sera aussi interdit de conduire partout au Canada pendant une période d’un an à la suite de sa libération.

Publicité


Publicité

Commentez cet article