Publicité

13 août 2020 - 15:47

Serge Skilling accusé de trafic de stupéfiants

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le Louperivois de 39 ans Serge Skilling fait face à quatre chefs d’accusation liés à du trafic de stupéfiants. Il a comparu le 10 aout dernier au palais de justice de Rivière-du-Loup et demeure détenu jusqu’à son retour en cour prévu le 14 septembre.

Les faits qui lui sont reprochés datent du 4 et du 13 juin 2019. Selon les accusations déposées dans son dossier, il aurait fait du trafic de stupéfiants lors de ces deux dates et il aurait été en possession de substances illicites dans le but d’en faire le trafic. Skilling est aussi accusé d’avoir eu en sa possession une somme d’argent supérieure à 5 000 $, sachant que celle-ci avait été obtenue directement ou indirectement de la perpétration d’une infraction criminelle à deux reprises, le 13 juin 2019, puis plus récemment, le 28 mai 2020. Cette accusation porte aussi le nom de «possession de biens criminellement obtenus» selon le Code criminel.

La date du 13 juin 2019 coïncide avec une perquisition de la Sûreté du Québec qui avait été effectuée sur la rue Landry, au domicile de l’accusé à Rivière-du-Loup. Il demeure détenu en attendant sa prochaine comparution au palais de justice de Rivière-du-Loup, prévue pour le 14 septembre prochain.

À noter que Serge Skilling possède des antécédents judiciaires liés au trafic de stupéfiants. Il avait plaidé coupable à des accusations de complot en vue de trafic de drogue, au profit ou sous la direction d’une organisation criminelle, et écopé d’une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour en octobre 2013. Il avait été arrêté à la suite du Projet Gaule de la Sûreté du Québec, qui avait permis de démanteler un réseau de distribution de drogue à Rivière-du-Loup et à La Pocatière en février 2012.

Publicité


Publicité

Commentez cet article