Publicité

20 juin 2020 - 13:53 | Mis à jour : 16:26

L’incendie reprend de l’ampleur

Collaboration spéciale : Stéphanie Gendron, Maxime Paradis, leplacoteux.com

Après un avant-midi relativement plus calme, l’incendie de tourbe et de forêt aux Tourbières Lambert de Rivière-Ouelle a repris de plus belle en après-midi.

La SOPFEU a confirmé que pour la portion forêt, on couvrait maintenant 150 hectares. Ce matin, deux avions-citernes étaient sur les lieux ainsi qu’une vingtaine de pompiers combattants au sol.

Un avion-citerne a été rappelé en après-midi en raison de l’augmentation de l’intensité de l’incendie.

Les forts vents et la fumée dense nuisent au travail et aux déplacements dans le secteur.

Le feu de tourbe donne aussi du fil à retordre aux pompiers. Des citernes agricoles sont directement remplies dans la rivière Ouelle afin d’arroser les champs situés dans la trajectoire de l’incendie.

Un centre de sinistrés temporaire a été mis en place au Centre Bombardier de La Pocatière. On tente d’abord de relocaliser les gens dans leurs familles, mais si une personne n’a pas d’endroit où aller, elle est temporairement amenée au centre. On compte près de 100 personnes évacuées. Cet après-midi, une demi-douzaine était au centre de sinistrés. Le lien a été fait avec la Croix-Rouge et des centres d’hébergement, tels des hôtels de la région.

La fumée incommode aussi des résidents de plusieurs kilomètres aux alentours.

Les citoyens de La Pocatière ont reçu des messages par messagerie texte ou par téléphone indiquant des précautions à prendre: « Nous demandons aux citoyens de fermer les portes, les fenêtres et les échangeurs d’air. Vous pouvez mettre des serviettes mouillées lorsqu’il y a des ouvertures. Si vous souffrez de problèmes respiratoires, veuillez éviter de sortir à l’extérieur. Contactez le 811 au besoin », peut-on lire.

Selon le préfet Yvon Soucy, un bon brouillard de fumée est actuellement présent sur La Pocatière. La municipalité de Rivière-Ouelle poursuit l’évacuation du secteur du Haut de la rivière et du Chemin du Fronteau. La fumée se dirige un peu plus vers la municipalité de Saint-Pacôme. « Nous venons de parler au maire Robert Bérubé, sa municipalité s’apprête à ouvrir son centre des mesures d’urgence au bureau municipal », a-t-il indiqué.

Publicité


Publicité

Commentez cet article