Publicité

23 avril 2020 - 12:30 | Mis à jour : 15:02

Accident de travail à L’Isle-Verte : la CNESST dévoile ses conclusions 

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rendu publiques les conclusions de son enquête sur l’accident de travail qui a coûté la vie à un homme de Saint-Antonin, le 25 juillet 2019, sur le chemin d’une ferme située à L’Isle-Verte.

Selon les informations obtenues dans le cadre de l’enquête, la victime, Régis Morin, conduisait une récolteuse-hacheuse automotrice (fourragère), lorsque l’engin s’est mis à «zigzaguer» durant une descente vers un champ. Une embardée a ensuite eu lieu dans un fossé et le travailleur a été éjecté de la cabine. 

Grièvement blessé, le travailleur de la Coopérative d’utilisation de matériel agricole (CUMA) du Coteau, 61 ans, a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté. 

L’enquête de la CNESST a permis de retenir deux causes pour expliquer l’accident, la principale étant que «l’usure des freins et des manchons de la transmission de la fourragère a entraîné sa perte de contrôle par l’opérateur». 

À la suite de l’accident, la CNESST a interdit à l’employeur l’utilisation de la fourragère aux fins d’enquête et d’inspection mécanique. De plus, des correctifs ont été demandés à l’employeur quant à l’entretien préventif des équipements agricoles automoteurs et à l’information et la supervision des travailleurs concernant le port de la ceinture de sécurité.

COMMENT ÉVITER UN TEL ACCIDENT

Pour prévenir les accidents lors de la conduite de matériel agricole, la CNESST estime que des solutions existent, notamment en effectuant l’entretien préventif des machines et en bouclant sa ceinture de sécurité en tout temps à bord de la cabine du véhicule.

«Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires.»

Les travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article